Médias/Télé

L'Association des journalistes professionnels (AJP) partage l'émoi et les inquiétudes du personnel de RTL Belgium auquel la direction a fait part de son intention de licencier 105 personnes. "Nous craignons une dégradation des contenus et des conditions de travail", a indiqué jeudi Jean-François Dumont, secrétaire général adjoint de l'association. Selon les premières indications de la direction, tous les services devraient être touchés par le licenciement collectif, et en particulier la télévision.

Pour Jean-François Dumont, la qualité du contenu et les conditions de travail futures sont un grand point d'interrogation.

"Il est violent et choquant de constater qu'une entreprise bénéficiaire, qui a fait de l'information de proximité son identité, en vienne à sacrifier (des emplois) pour des motifs de prévention de prochaines difficultés. Un média ne tient pas seulement à sa capacité à générer du profit. Sa pérennité tient aussi à ses contenus. Le risque est d'en venir à sacrifier l'âme d'une entreprise."

"Souvent, ce sont les plus anciens qui font les frais" de ce type de plans sociaux, a-t-il poursuivi. "Cela signifie aussi une perte de savoir-faire, de mémoire et un appauvrissement si les plus âgés venaient à s'en aller."