Médias/Télé

Ce qui n'était encore qu'un bruit de couloir, s'est confirmé hier: la présidente du conseil d'administration de la RTBF, Marie-Hélène Crombé-Berton, sera proposée jeudi par le MR à la cooptation au Sénat.

Nous évoquions déjà ce scénario dans notre édition du 21 mai. Lors du dernier CA de la RTBF, elle s'en était ouverte auprès d'administrateurs: «Peut-être au 19 juin...», avait lâché la présidente dans la perspective du conseil de ce jeudi.

L'arrivée probable de Mme Crombé au Sénat implique qu'elle ne pourra plus siéger à la RTBF. Elle devrait, plus que vraisemblablement, présenter sa démission dans la foulée de sa nomination comme sénatrice (un poste dont elle fut privée en juin 1999 pour permettre à Philippe Bodson de siéger).

En principe, c'est le suppléant de la présidente qui devrait - au moins temporairement - prendre le relais. A savoir Pol Jacquemart, administrateur MR de la RTBF depuis février 2001. Ancien journaliste et actuel numéro 2 de la Spaque (Société publique d'aide à la qualité de l'environnement), M.Jacquemart jouit au moins d'un atout: il est un proche de Daniel Ducarme, nouveau ministre de l'Audiovisuel. «Son choix est arrêté, mais il le communiquera en temps utile» , disait-on hier auprès de M.Ducarme. Le poste revient au MR, l'administrateur général, Jean-Paul Philippot, étant étiqueté PS.

Quant à Marie-Hélène Crombé, elle laissera une impression mitigée. Très critiquée pour sa façon désordonnée d'animer le CA ertébéen, elle s'est toutefois très impliquée dans différents dossiers difficiles (RMBI, contrat de gestion,...), souvent avec succès. Mais avec la fâcheuse tendance de mettre le CA sur la touche...

© La Libre Belgique 2003