Médias/Télé

Le 21 juillet à 21h21, le site www.rtbf.be/thevoice s’ouvrira pour les premières auditions des futurs candidats de "The voice", le grand télécrochet de la rentrée RTBF. Chacun pourra auditionner en ligne afin de franchir le cap de la première sélection de cette grande quête de talents qui s’ouvrira en télévision à partir de novembre pour 17 semaines. Au cours de celles-ci, 56 artistes conseillés par quatre coaches belges tenteront de franchir toutes les épreuves jusqu’à la sélection finale. La particularité de cette émission de "téléréalité douce" : la première audition des candidats se déroulera à l’aveugle, afin d’éviter toute sélection basée sur le look ou le physique. Et s’il y aura bien suivi des candidats, les valeurs mises en avant seront "positives, respectueuses et totalement non intrusives", insiste François Tron.

Passée cette première étape, les jurés se mueront en coaches afin de guider leurs "poulains" vers une possible victoire. Le choix (des chanteurs reconnus) n’est pas encore arrêté, certains professionnels belges "se faisant un peu prier, là où des Français nous contactent et postulent" confie-t-on à la RTBF. La pétillante Maureen Louys a été choisie pour présenter cette grande aventure en prime time, forte de quelques étés passés sur les scènes des Francofolies. Reste à déterminer qui sera "l’homme des coulisses" appelé à faire vivre le plus possible le prime time et les 7 directs en "temps réel" "grâce aux vidéo-reporters pour le web".

Ce projet marque le grand retour de la RTBF sur la scène des divertissements de longue haleine, loin des formules événementielles sans lendemain. Elle représente un investissement de taille en termes d’équipe et de matériel, qui s’inscrit dans le cadre du studio 40 flambant neuf de Média Rives à Liège. Une façon de marier standards internationaux (l’émission triomphe aux Pays-Bas, aux Etats-Unis et vient d’être achetée par la BBC) et production propre.

Mais la chanson n’est pas le seul axe de la rentrée 2011 de la RTBF qui entend soigner tous ses fondamentaux : infos, documentaires, fiction, sport, etc.

"La tribune" s’ouvre à la rentrée : "même liberté de ton et éditoriale que dans "Studio 1" mais sans Pauwels et avec nos nouveaux partenaires." (Voo et Be TV)

"Comme un chef" : "c’est une formule qui marche, l’émission va donc revenir ", toujours coachée par Candice Kother (mais sans doute plutôt en 2012) et si l’on annonce de nouveaux chefs, sans doute Lionel Rigolet sera-t-il à nouveau de la partie, dans un autre rôle Quant à l’émission "France Chef Belgique" (à découvrir mardi prochain), "c’est un test, une nouvelle façon de parler cuisine, on pourrait donc voir d’autres chefs belges et français s’affronter ou des chefs italiens, etc. entrer dans la danse, en cas de succès".

A la rentrée, le téléspectateur retrouvera ses émissions traditionnelles : les "Carnets du bourlingueur" suivis de quelques documentaires événementiels le mardi; "Questions à la une", le mercredi; "The Mentalist" et d’autres séries Warner, le jeudi; "C’est du Belge" avec le nouveau duo Barbara Louys - Gérald Wathelet, le vendredi; "Une brique dans le ventre" le samedi et "Le jardin extraordinaire" le dimanche.

Passés les premiers feux de la rentrée, la série "A tort ou à raison" et les émissions "The voice", "Cap 48", "Make a wish" et "Comme un chef" viendront relancer la dynamique de la saison automne-hiver. Saison qui sera vraisemblablement l’occasion de deux ou trois dossiers spéciaux préparés par la rédaction et François De Brigode, en fonction de l’actualité.

En ce qui concerne les deux séries belges, seul le feu vert français est attendu "Melting Pot café" : "on est prêts à développer la saison 4, on attend que France 2 se décide mais les temps sont durs pour eux aussi."

Quant à "A tort ou à raison" : "France 3 a visionné les 2 premiers, les 2 suivants sont validés, restent les épisodes 5 et 6. La série est inscrite dans la grille de rentrée. Car France 3 et nous sommes contents du résultat."