Médias/Télé

Détentrice des droits de la Coupe du monde de football qui va se dérouler en Russie, la RTBF a évidemment mis les moyens pour couvrir cet événement planétaire qui se déroulera du 14 juin au 15 juillet. Sur le web, en radio et bien évidemment en télé. Au total, une trentaine de personnes du groupe public sont envoyées en Russie. Sans compter la collaboration avec la VRT.

Les 64 rencontres de ce Mondial seront retransmises en direct sur La Une ou La Deux et commentées, entre autres, par Pierre Deprez, Hervé Gilbert ou Frank Peterkenne et bien évidemment par l’indéboulonnable Rodrigo Beenkens, assuré de vivre la finale avec l’ancien footballeur international Philippe Albert. “Nous sommes au moins deux à être sûrs d’aller jusqu’en finale”, plaisante à ce propos Rodrigo Beenkens. Il y aura même un “petit nouveau”.

“Un peu stressant”

Sept rencontres du premier tour seront ainsi commentées pour la première fois à la télé par un taulier de la radio : Thierry Luthers.

Malgré son expérience derrière un micro, il avoue appréhender cet exercice “un peu stressant” à tel point qu’il s’est entraîné sur des matchs de D1B. “J’en avais envie après plus de 30 ans de boutique. C’est une grosse préparation, différente de la radio. Il faut être très descriptif alors qu’à la télé il faut laisser respirer. C’est une gymnastique à acquérir et un beau challenge pour ma dernière Coupe du monde.”

© Martin Godefroid

“Vulgariser le foot”

Depuis Bruxelles, toutes les équipes impliquées dans ce Mondial seront rassemblées sur un même espace multimédia : “Le dispositif 360°”. Ce sera le cas notamment de l’émission “Complètement Foot” sur Vivacité avec David Houdret et Pascal Scimè.

A la télé, Benjamin Deceuninck occupera l’antenne dans “Place Diables Rouges” après le premier match de l’après-midi (La Une ou la Deux), entre 19h et 20h dans “Le Mag” (La Deux) pour terminer par un débriefing de la journée dans “Le Grand Bistro” (La Deux) jusqu’à 23 heures.

Le présentateur de “La Tribune” veut “vulgariser le foot” à l’occasion de cette Coupe du monde. “Dans ‘La Tribune’, on s’adresse à un public mordu de foot. Durant la Coupe du monde, il y a trois fois plus de personnes qui nous regardent”, précise-t-il.

Il pourra compter sur un jeune journaliste Français présent à ses côtés le temps de l’événement : Swann Borsellino.


L’ancien rédacteur en chef de SoFoot.com sera en plateau pour apporter son expertise et sa gouaille. “Il a des idées, il est créatif, il est drôle. C’est mon Eden Hazard.”