Médias/Télé

Le paysage audiovisuel francophone belge vit des heures mouvementées. Samedi dernier, la chaîne AB 3 voyait le jour, bousculant le duopole formé depuis de longues années par la RTBF et RTL-TVI. On ne reviendra pas ici sur les doutes qui planent toujours sur la viabilité publicitaire du projet AB 3 (voir «La Libre» des 6-7/10). Mais l'histoire ne s'arrête pas là...

Le Collège d'autorisation et de contrôle du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) - qui s'était opposé à quatre reprises au projet AB 3! - a en effet remis, le 3 octobre, un avis favorable sur la demande d'autorisation visant à créer une nouvelle chaîne musicale. Son nom: MCM Belgique.

MCM n'est évidemment pas une inconnue en Communauté française. Sa présence sur le câble belge remonte à 1995. Jusqu'ici, toutefois, la chaîne musicale distribuée par les «câblos» était la version internationale de MCM (moyennant de petits apports belgo-belges). Le projet dont a été saisi le CSA est tout autre: créer une MCM spécifiquement belge (francophone). Il s'agirait, plus précisément, de reprendre le signal de MCM Euromusique (France) en l'enrichissant - à concurrence de 30 pc de la programmation dans un horizon de 3 ans - d'émissions belges (actualités et agendas culturels, concerts, etc.), d'un habillage belge et, «last but not least», de messages publicitaires belges.

FORTES AMBITIONS PUBLICITAIRES

Même si MCM Belgique se profile comme une chaîne thématique, c'est-à-dire dénuée de droit au «must carry» (obligation faite aux câblos de reprendre la chaîne dans leur offre), il est assez piquant de rappeler que l'opérateur vise le public des jeunes belges francophones âgés de 12 à 34 ans. Soit, à peu de choses près, la même cible qu'AB 3...

D'autre part, les observateurs ne manqueront pas, une fois encore, de s'interroger sur les ambitions publicitaires de la nouvelle chaîne. Lors de la présentation de son dossier au CSA, les promoteurs de MCM Belgique ont dit tabler sur une croissance de leurs recettes publicitaires d'environ... 25 pc au cours des cinq premières années de lancement (une perspective qualifiée d' «optimiste»

par le CSA). MCM Belgique, société anonyme de droit belge au capital de 75 000 (détenu à 99,9 pc par Lagardère Thématiques), pourra compter sur les services de la RMB (régie publicitaire de la RTBF et, plus que probablement, d'AB 3).

La balle est à présent dans le camp du ministre de l'Audiovisuel, Richard Miller (PRL). Une fois la notification du CSA en sa possession, il aura deux mois pour se prononcer. «Il aura la même attitude légaliste qu'avec AB 3», nous a dit son porte-parole. Autant dire que, comme l'escompte MCM Belgique, la nouvelle chaîne a toutes les chances de voir le jour avant la fin de 2001.

© La Libre Belgique 2001