Médias/Télé L'émission On n'est pas couché!, présentée par Laurent Ruquier, faisait sa rentrée ce samedi 1er septembre. Au programme des invités : l'ex-ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti, l'acteur Philippe Torreton venu présenter son dernier livre, etc. Mais ce qui était surtout attendu, c'est la première prestation de Charles Consigny, le remplaçant de Yann Moix. Et le moins qu'on puisse dire est qu'il a tenu à jouer sur la sobriété en évitant les clashes d'entrée.

Pour ses premiers mots, celui qui entretient des activités d'éditorialiste au Point et de juriste s'est montré très à l'aise, n'hésitant pas à faire des traits d'humour durant sa présentation.

"J'ai 29 ans. J'ai déjà travaillé avec Laurent. Je l'ai d'ailleurs payé pour intégrer cette émission. Je suis déjà venu comme invité parce que j'ai écrit plusieurs livres. Je sais ce que c'est de passer chez le dentiste là donc je serai conciliant, même avec les personnes qui ne le méritent pas forcément."

Invitée à dire quelques mots sur son nouveau collègue, Christine Angot a souligné son absence apparente de trac et rappelé que Yann Moix lui avait dit que Charles Consigny allait les faire rire. "Rire ou pleurer", a précisé le principal intéressé.

Si certains internautes l'ont trouvé très timide, il a toujours exposé ses idées de façon claire.

Sur l'altercation entre les rappeurs Kaaris et Booba, Charles Consigny a déclaré que cela avait permis au grand public de réaliser ce qu'était la détention préventive "dont certains magistrats usent et abusent".

En interpellant Philippe Torreton, Charles Consigny a été un peu plus mordant. "Quand on a le courage d’écrire des chroniques dans L’Huma, on s’engage, sinon, on n’écrit pas", lui a-t-il dit, sans susciter beaucoup de réaction puisque l'acteur/écrivain ne souhaitait pas parler de politique.

Dans un tout autre registre, il a également déclaré que, pour lui, Joyce Jonathan était "la nouvelle Mylène Farmer". Une comparaison qui n'a pas plu à certains.

Il s'en est en tout cas sorti sans faire de vagues, ce qui a laissé quelques spectateurs sur leur faim.