Médias/Télé

La préparation des Jeux olympiques, pour une chaîne de télévision, est une course de longue haleine. Il y a quinze jours, Michel Lecomte, directeur des sports de la RTBF, était à Pékin pour une réunion de l'ensemble des diffuseurs ayant acquis les droits de retransmission. "On a pu prendre connaissance des moyens techniques qui seront mis à notre disposition et découvrir certains sites", explique M. Lecomte. Le responsable de la RTBF a pu aussi dénicher une société de production locale qui épaulera la chaîne (laquelle bénéficiera du soutien de la société liégeoise EVS). Les contours du dispositif mis en place entre le 8 et le 24 août 2008 ont également été définis. "Nous aurons quinze personnes sur place pour la télé et la radio, avec deux équipes de tournage. Nous diffuserons six heures de programmes par jour, répartis en trois créneaux : matin, midi et soir", confie M. Lecomte. Lors des JO d'Athènes, en 2004, la chaîne s'était contentée de quatre heures par jour. Face à l'offre plus conséquente de France Télévisions, la RTBF jouera à plein la carte belgo-belge, avec une insistance toute particulière sur le tennis (en espérant une médaille d'or pour Justine Henin), l'athlétisme, la natation, la gymnastique ou encore les parcours de nos équipes de football et de hockey. Il est également probable que la RTBF profitera des JO de Pékin, captés entièrement en haute définition, pour prendre une initiative en la matière. "On ne sait pas encore sous quelle forme, mais il y aura quelque chose...", avance Michel Lecomte. (P.-F.L., à Monaco)