Médias/Télé

Philippe Lafontaine, grand artiste à la personnalité discrète et authentique, est le héros d'une longue fresque diffusée ce soir. Elle relate la vie de cet auteur compositeur si peu conventionnel et s'articule autour de nombreux témoignages. La chanteuse Maurane et Maxime Le Forestier parlent de l'homme avec la sincérité des amis proches, et Jean-Jacques Goldman souligne sa personnalité déconcertante. On découvre également Claude Delacroix, directeur à la RTBF, qui suit de près sa carrière. Pipou et Philippe Geluck évoquent l'autre facette, plus comique, de son personnage médiatique. A cela, s'ajoutent les interventions de Juan d'Oultremont, de Jeff Bodart, de Michel Drucker et de Francis Cabrel.

Un artiste respecté

Philippe Lafontaine touche à tout. Il a composé des génériques et des musiques de pubs, a travaillé pendant douze ans avec Pipou dans la chanson comique et a été ouvrier dans le bâtiment pour arrondir les fins de mois difficiles.

Cabrel admire le caractère très indépendant et éclectique du musicien: ` Lafontaine est en rebond perpétuel, aucune concession à la platitude. Chez lui, c'est sans arrêt en mouvement. ´. Goldman ajoute ` Le jour où j'apprends qu'il fait un album avec Loana, ça ne m'étonnerait pas. Rien ne m'étonne venant de lui ´.

Un homme qui fuit les honneurs

`La chance est inconfortable quand on culpabilise´. Voilà ce que lui confiait Maxime Le Forestier, après le succès de `Coeur de loup´.

S'ouvre une période difficile pour l'artiste. Il doute et ressent ` le malaise métaphysique de cette chance outrancière ´. Mais Philippe Lafontaine reste sobre et rejette le phénomène de starisation: ` le top 50 n'a rien d'une échelle de valeur, et je me fis plus à la fidélité d'un public que je pense plus restreint que ce qu'il n'est en ce moment ´.

Un résultat mitigé

On découvre dans ce documentaire un homme de caractère, peu sensible au monde du show business, privilégiant sa famille avant tout. Lorsqu'on lui demande d'associer à sa personnalité deux ou trois mots, il répond:` Don Quichotte, jouisseur, et amoureux ´. C'est bien résumé!

Cependant, si dans ce film, la personnalité hors pair de Philippe Lafontaine est soulignée, il est dommage qu'on y trouve trop souvent une image `fleur bleue´, qui catalogue l'artiste dans l'univers parfois lisse de la variété, univers qu'il n'effleure que du bout des lèvres.

)

© La Libre Belgique 2002