Médias/Télé

La cellule de production radiophonique sera officiellement mise sur pied le 3 avril prochain. Elle rassemblera un représentant de chaque centre et un représentant de chaque chaîne RTBF sans oublier la cellule info. Soit dix personnes placées sous l'autorité de Lucien Lambert, l'adjoint au directeur de la radio. Leur rôle? Contacter les auteurs sélectionnés et les accompagner pour que leurs projets aboutissent sur les ondes. Une tâche située en aval de celle effectuée par le comité d'accompagnement (composé de représentants de chaque partenaire: Scam-SACD, Sabam, ministère et RTBF), chargé de choisir les projets1. En France, les radios ont des ateliers de création radiophonique depuis toujours. Les créateurs s'y interrogent, se questionnent, y créent de nouvelles choses au contraire de nous qui avons tendance à vivre le processus créatif de façon très individuelle, explique Ronald Theunen, représentant le Centre de Bruxelles.

Reprise parmi les quatre priorités définies par le Conseil d'administration de la RTBF, pour les années 2001 à 2005, la cellule devrait disposer de davantage de moyens à partir du mois de septembre. Mais la dernière ligne droite sera alors entamée puisque les 20 heures de programme prévues par convention doivent être diffusées d'ici la fin 2001.

Sur les 31 projets reçus à la suite du premier appel lancé au mois de décembre, seuls cinq ont été retenus d'office et cinq autres devraient l'être au prix de quelques ajustements. Parmi ceux-ci un seul est une fiction. Beaucoup des fictions que nous avons reçues étaient trop conventionnelles et s'apparentaient d'ailleurs plus au théâtre. C'est pourquoi une séance d'information sera sans doute proposée aux candidats où seraient écoutées des fictions significatives et où l'occasion serait donnée de rencontrer des auteurs, passés et actuels, belges et français, afin de mieux percevoir la spécificité de l'écriture radiophonique.

Chaque année je fais écouter des fictions à mes étudiants de l'IAD, ils sont épatés, ils tombent des nues. Peut-être pensaient-ils à quelque chose de ringard et soudain surgit la voix de Michel Piccoli: tout le monde reste scotché au poste. Il existe sûrement des acteurs chez nous qui pourraient faire cela. Il suffit d'un bon texte. C'est ce que la RTBF recherche.

1. Un deuxième appel aux projets est lancé à destination des auteurs de la Communauté. Les textes sont à remettre pour le 30 avril. Rens.: 02.737.28.08.

© La Libre Belgique 2001