Médias/Télé

Roularta a décidé de stopper la publication des commentaires à la fin des articles mis en ligne en raison du "caractère trop souvent virulent et irrespectueux des échanges" qui rend impossible tout dialogue constructif, annonce mardi Le Vif/L'Express, titre du groupe multimédia, sur son site internet. 

Le lectorat est dorénavant invité à interagir avec la rédaction par courriels notamment. "Il y a trois ans, en rendant impossible la publication anonyme sur nos sites, nous pensions avoir trouvé une parade à la haine qui envahit trop souvent ces lieux d'échanges", explique Le Vif/L'Express. Cependant, "la hargne de certains n'a pas de limite, les plus virulents n'hésitant pas à polluer ces forums à l'aide de faux profils qu'il nous est difficile de détecter".

Face à la multiplication des attaques anonymes qui ne laissent pas de place à un dialogue constructif et accentuent le risque de décomplexer certains discours radicaux, Roularta estime que son système de commentaires actuel ne sert pas l'intérêt de la majorité des lecteurs et s'est donc résolu à le suspendre.

"Notre mission n'est pas de modérer les rancoeurs du monde, elle est d'informer", poursuit Le Vif/L'Express. "A l'heure où les fausses informations, relayées par les réseaux sociaux, ont pris le pas sur les véritables informations, il est urgent pour la presse de revenir à ces fondamentaux: informer en évitant de surfer sur la vague du buzz et de l'audience."