Médias/Télé

Le 18 février dernier, Jean-Paul Philippot prenait officiellement ses fonctions d'administrateur-général de la RTBF. Un mois plus tard, les premiers signes de son empreinte sur l'offre télévisuelle de l'entreprise publique autonome fleurissent, même si leur concrétisation à l'écran n'interviendra qu'à la rentrée de septembre. Une rentrée que le nouveau patron de Reyers, épaulé par son directeur TV Gérard Lovérius, entend mettre à profit pour démontrer que les engagements pris lors de sa nomination tumultueuse ne relevaient pas de l'écran de fumée...

Parmi ces engagements, M. Philippot n'avait pas caché sa ferme volonté de mener rapidement une réflexion sur la forme et le contenu des programmes d'information produits par la RTBF. M. Philippot avait même préconisé une réflexion `approfondie´ sur la manière de traiter l'information, politique en particulier.

Dans la ligne de mire du nouveau patron, on trouve la remise à plat de la tranche 18 h 30-20 h, que l'on sait stratégique sur le terrain de l'info et de la concurrence avec TVI. Avec un double leitmotiv: l'attractivité des programmes et la fidélisation d'un public aussi large que possible.

INFO-DIVERTISSEMENT

Réunis lundi en Collège TV, les principaux responsables de la RTBF ont posé les premiers jalons de ce vaste chantier en lançant - conformément à la nouvelle procédure de sélection coulée dans le contrat de gestion - un double appel à projets. Des projets qui, s'ils aboutissent, devraient permettre de doper l'`access prime-time´ de la RTBF. Les copies sont attendues pour le 20 avril au plus tard.

Le premier appel à projets est le plus significatif dès lors qu'il vise la mise à l'antenne, dès le mois de septembre, d'un nouveau programme quotidien (hors week-end) d'une durée de 26 minutes. Le concept de l'émission? Deux pistes sont ouvertes: un `talk show´ ou un jeu. D'après nos informations, la première formule pourrait se rapprocher du format français `On a tout essayé´, la très plaisante émission animée par Laurent Ruquier sur France 2. Une émission d'`info-divertissement´ qui s'articule autour de chroniqueurs (dont `notre´ Geluck). Si l'option du jeu devait prévaloir, le modèle serait plutôt le `Questions pour un champion´ de l'inamovible Julien Lepers (France 3).

Reste `la´ question (laissée en suspens à ce stade): la place de ce nouveau programme dans la grille de La Une. Le cas de figure le plus probable semble être de placer le nouveau-venu avant `Régions-Soir´, soit aux alentours de 18 h 15-18 h 30. Actuellement, le journal régional est précédé d'une série américaine à l'audience très faiblarde, ce qui a pour effet de retarder une arrivée massive de téléspectateurs sur la chaîne publique. Quant au Journal télévisé - que certains avaient annoncé à 19 heures, soit en confrontation directe avec celui de RTL-TVI -, il resterait dans sa case actuelle.

Le deuxième appel à projets, entériné hier par le Collège TV, concerne une émission hebdomadaire - en vue de remplacer `Forts en tête´? - relevant du divertissement `innovant´

Avec pour spécificité de mettre en valeur la coopération entre des candidats et le respect de la dignité humaine. Inutile donc de rentrer un projet frappé du sceau de la télé-réalité... Cette émission serait diffusée en `prime-time´ (soit dans la foulée du JT), avec une durée soit de 35 minutes, soit de 70 minutes (ou plus).

Rendez-vous est donc fixé aux téléspectateurs en septembre. Ces deux projets ne seront pas les seules nouveautés ertébéennes de la prochaine rentrée puisqu'il est prévu que la `nouvelle´ Deux fasse (enfin) son apparition au même moment.

© La Libre Belgique 2002