Médias/Télé

On ne peut rien vous dire mais c’est vraiment important." Mercredi après-midi, le service de presse de RTL-TVI se fait mystérieux pour inviter la presse pour une conférence de presse impromptue le lendemain à la RTL House. Le procédé est étrange mais efficace. Hier à 16 h, avec l’impression d’avoir acheté un chat dans un sac, les journalistes belges francophones sont au rendez-vous, accueillis par Laurent Haulotte et Stéphane Rosenblatt, tout sourire… Quand l’invité surprise entre dans la pièce avec son beau costume et ses cheveux en brosse, une question se lit sur les visages : "Qui est-ce ?" On attendait, que sais-je, l’arrivée de François de Brigode au JT de TVI ou d’une star française dans la grille… On se retrouve face à un certain David Dehenauw.

Le directeur des programmes et de l’information, Stéphane Rosenblatt, confirme : l’homme est surtout connu au nord du pays, où il présente la météo sur VTM depuis 10 ans et celle de Radio 2 (VRT) depuis 15 ans. A cette double casquette médiatique, s’ajoute donc une 3e puisque, dès la mi-novembre puisque ce prévisionniste de l’IRM rejoindra les rangs d’RTL dès le mois prochain. Voilà donc la grande nouvelle : David Dehenauw devient le premier Monsieur Météo national, officiant, dans les deux langues, des deux côtés de la frontière.

Charmant, David Dehenauw confie travailler sa diction pour être au poil lors de son premier bulletin météo ; son français est ceci dit déjà impeccable… Il avoue avoir appris la langue au contact des francophones de la Côte et à l’Athénée de Blankenberge, où ses grands-parents tenaient une brasserie. S’il ne veut pas (pas plus que RTL-TVI) parler de son arrivée sur une antenne francophone comme d’un geste politique, il se présente comme un Belge, un "fonctionnaire fédéral" - il bosse à l’IRM depuis 1998 - qui "travaille pour tout le monde", Flamands comme Wallons…

Stéphane Rosenblatt explique qu’il voulait dans l’équipe météo de TVI un vrai expert, à même de pouvoir présenter la météo - il officiera 4-5 fois par mois, contre 2 jours par semaine sur VTM - mais aussi de pouvoir intervenir dans le JT en tant que spécialiste, sur certains événements climatiques majeurs. Côté crédit scientifique, pas de problème, David Dehenauw a un CV long comme le bras. Ingénieur civil en chimie et en métallurgie diplômé à la VUB, formé à la météorologie au National Weather Service de Washington, spécialiste de la météo maritime, le bonhomme est aussi chargé de cours à l’Université de Gand. Tout en étant un spécialiste passionné reconnu internationalement. Il a ainsi collaboré aux quatre tours du monde aériens de l’Américain Steve Fossett, travaille avec Richard Branson, tout en étant membre, depuis 2004, de l’équipe météo de Bertrand Picard sur le projet Solar Impulse.

Petite précision, le successeur de Luc Trullemans ne possède pas de page Facebook… "C’est la première chose qu’on lui a demandée" , rigolent MM. Rosenblatt et Haulotte.