Médias/Télé

La BBC, le service public audiovisuel britannique, dans la tourmente à cause des inégalités salariales de genre parmi ses employés, a annoncé vendredi que six présentateurs masculins avaient accepté de réduire leurs rémunérations.

"Nous sommes très reconnaissants envers Huw Edwards, Nicky Campbell, John Humphrys, Jon Sopel, Nick Robinson, et Jeremy Vine, qui ont accepté de voir leurs rémunérations réduites", a déclaré un porte parole du groupe. Ces journalistes et animateurs d'émissions gagnent tous entre 200.000 et 750.000 livres par an (228.000 et 858.000 euros).

"Les détails de ces changements doivent encore être discutés, et la BBC aura des discussions avec d'autres (journalistes) en temps voulu", a-t-il ajouté.

Le présentateur de la matinale de BBC Radio 4, John Humprys, qui gagne entre 600.000 et 650.000 livres par an (687.000 à 744.000 euros), a précisé qu'il s'agissait d'un choix volontaire de sa part, comme pour d'autres journalistes.

"La BBC est dans une position très très différente de ce qu'elle était il y a des années. A l'époque, on ne manquait pas d'argent. Mais c'est le cas aujourd'hui. Et il me semble qu'il y a de grandes disparités salariales entre nous", a-t-il déclaré.

Il a reconnu avoir été "très bien payé pendant un bon moment".

Mais l'éditeur Amol Rajan a estimé sur l'antenne de la BBC que ces décisions individuelles ne "règlent pas le problème général" des inégalités au sein du groupe.

"C'est un premier pas mais cela ne résout pas la question fondamentale pour les femmes qui travaillent à la BBC et pour l'ensemble des écarts de salaires au sein du groupe", a-t-il estimé.

Le gouvernement a salué l'annonce du groupe audiovisuel. "La Première ministre a déclaré qu'elle souhaitait l'égalité des salaires" à la BBC, a souligné un porte-parole de Downing Street.

"Toute décision de la BBC pour prendre en compte ce problème est la bienvenue", a-t-il ajouté.

La BBC a fait l'objet de nombreuses critiques depuis qu'elle avait été contrainte, en juillet 2017, de révéler les salaires annuels de ses dirigeants et présentateurs vedettes, laissant apparaitre des niveaux de rémunérations allant jusqu'à 2,2 millions d'euros pour un présentateur radio, ainsi que d'importantes inégalités de salaires entre hommes et femmes pour des postes équivalents.

Début janvier, une rédactrice en chef de la BBC en Chine avait annoncé sa démission de ce poste pour dénoncer ces inégalités.