Suite aux critiques, la RTBF augmente ses fenêtres sur les JO

rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Médias/Télé

Après 3 jours de compétition londonnienne, la RTBF fait un premier bilan de son dispositif. Si pour les JO. d’Athènes, en 2004, la RTBF ne disposait que de 4h d’images à proposer aux téléspectateurs. Ici, c’est la totalité de la compétition qui est à disposition.

Michel Lecomte reconnaît avoir fait quelques erreurs et les assume. Le programme est chargé et chaque report pose problème. C’était le cas, samedi avec la rencontre de Jean-Michel Saive, en tennis de table, prévue initialement dans l’après-midi. Hier, Kim Clijsters est passée de La Deux à La Une avec une interruption de retransmission.

Pour éviter la frustration du public (nombreux à se plaindre sur les réseaux sociaux), la RTBF repousse désormais la diffusion des directs, en début de soirée jusque 18h30 (au lieu de 18h), sur La Deux. Et si une athlète belge est en compétition, la retransmission jouera les prolongations jusqu’à 18h54 maximum, histoire de maintenir le « 15 Minutes ».

Le relais se ferait dans « London Village », sur la première chaine.

Publicité clickBoxBanner