Médias/Télé Le présentateur phare des Z'amours est revenu sur son licenciement de France 2.

"Je trouve ça effarant", a expliqué Tex dans une interview accordée à Télé Star. Après 17 ans de bons et loyaux services, l'animateur a été viré suite à des propos polémiques sur les violences faites aux femmes.

C'est la première fois que la star du petit écran s'exprime depuis son éviction début décembre. Sur l'antenne de C8, Tex avait partagé une blague douteuse qui n'est visiblement pas passée auprès des dirigeants : "Les gars, vous savez ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? Elle est terrible, celle-là... On ne lui dit plus rien ! On vient déjà de lui expliquer deux fois !".


Le CSA a dès lors été saisi et la sanction n'a pas tardé. Il se dit tout de même "content de recevoir le soutien" de certains humoristes comme Jean-Yves Lafesse, Anne Roumanoff, Alex Vizorek ou Stéphane Guillon, même si cette décision est "totalement disproportionnée". Les humoristes français craignent désormais une nouvelle forme de censure dans les médias.

Caroline Got, directrice exécutive de France 2, a expliqué au micron d'Europe 1 que "La production a essayé de lui expliquer, gentiment, qu'il allait falloir évoluer. Cela durait déjà depuis plusieurs semaines, on lui avait dit de prendre en compte l'évolution de la société".

L'avenir de l'émission n'est pas encore connu.