Médias/Télé

"Nouveaux coachs, nouveaux décors, nouvel animateur et nouveaux talents"… Ce soir, sur La une, la RTBF lance la quatrième saison du télécrochet "The Voice". Lors de la précédente édition, en effet, les audiences avaient légèrement baissé (bien que les parts de marché soient restées stables).

Malgré quelques changements d’ordre esthétique, cette nouvelle mouture maintient les principaux ingrédients du format original créé par John de Mol (cahier des charges oblige). Les règles du jeu restent inchangées. Trois étapes de sélection permettront à la RTBF d’élire sa nouvelle voix 2015 : les auditions à l’aveugle, les duels et les directs.

Parmi les quelques "changements" annoncés : Walid remplace Adrien Devyver en coulisses, tandis que Maureen Louys conserve les rênes de la présentation. La composition du jury est également modifiée : exit Natasha Saint-Pier, Marc Pinilla (du groupe Suarez) et Quentin Mosimann. Les voilà désormais remplacés par Chimène Badi, Stanislas et Jali. Une seule rescapée : Beverly Jo Scott alias B.J., fidèle au télécrochet depuis son lancement, en 2011.

Ne pas lasser, surtout

Au contraire des éditions précédentes, les fauteuils ne se retourneront plus lorsque le candidat ne sera pas sélectionné par - au moins - l’un des membres du jury. Il ne recevra donc plus "d’explications" quant à son absence de sélection, indique la RTBF dans un communiqué. Outre de nouveaux sofas et un nouvel agencement du plateau, les interviews se réaliseront désormais dans des salons "spécialement aménagés", poursuit la Radio télévision francophone belge. Révolutionnaire.

Le service public va même plus loin puisque les internautes pourront eux aussi chanter grâce aux vidéos "Sing along". Chaque prestation sera proposée dans une version "avec paroles", en plus de la version classique. A ceci s’ajouteront de nouveaux outils web plus ou moins indispensables : des gifs animés, des tutos photo ou vidéo pour… des conseils maquillage (!?), coiffure, look et même des chorégraphies.

Plus de 2 500 candidats ont cette fois tenté leur chance (contre 3 000 les années précédentes). Cent d’entre eux (âgés entre 16 et 57 ans), seulement, ont franchi le cap des présélections. A l’issue des six auditions à l’aveugle prévues, chaque juré (devenu "coach") comptera douze candidats dans son équipe. Les 48 talents sélectionnés accéderont ensuite à la seconde étape : les "Duels". Enfin, ils ne seront plus que 24 lors des fameux directs.

Placer des produits, aussi

Cette saison sera également marquée par le grand retour du placement de produits (PP) (*). Pour compenser la baisse de sa dotation publique (21 millions d’euros sur trois ans) décidée en octobre par le gouvernement PS-CDH de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la RTBF est en effet autorisée à y recourir.

Pour rappel, l’interdiction de cette technique de pub controversée - réclamée par Ecolo lors de l’élaboration du contrat de gestion 2013-2017 - avait hypothéqué la 3e saison du télécrochet. Le financement de nombreuses émissions, dont "The Voice", reposait en effet, en partie, sur le PP.

Selon nos confrères du journal "Le Soir", la mesure rapportait près de deux millions d’euros par an au service public. La moitié, au moins, provenait de l’émission "The Voice" (des chiffres contestés par la RTBF). Pour compenser l’interdiction du PP et financer cette troisième édition, la RTBF avait été contrainte de recourir à d’autres formes de publicité.


(*) Cette méthode publicitaire consiste notamment à introduire des produits ou des marques au cœur des émissions, via des bandeaux ou des visuels apposés.