Médias/Télé

Accusé de racisme, l’humoriste réagit à la polémique suscitée par le sketch "Les Chinois" du spectacle "Tout est possible" qu’il a réalisé avec Kev Adams. Un spectacle rediffusé mardi dernier sur W9.

En 2016, les humoristes Gad Elmaleh et Kev Adams avaient provoqué un tollé avec le sketch "Les Chinois" sur M6. La chaine W9 a décidé cet avril de rediffuser l'émission, en version longue cette fois.

Grande fan de Gad Elmaleh, Louise Chen, fille de mère alsacienne et de père taïwanais, a été choqué par le sketch et a décidé de publier une tribune sur Les Inrocks. Elle y écrivait être "tombée en violent désamour avec sa moitié française".

L'humoriste d'origine marocaine s'est osé à un tweet prétendu drôle en ajoutant du texte sur une photographie de la jeune fille. A travers ce tweet, le comédien vise les personnes qui avaient critiqué leur sketch, relançant ainsi la polémique.

Interrogé au téléphone par son ami Cyril Hanouna, Gad Elmaleh a finalement réagi à la polémique,sur le plateau de TPMP ce lundi 23 avril. Il dit regretter son tweet et présente ces excuses à la Djette à qui s'adressait le tweet. "Quand je me fais traiter de raciste, j'en deviens fou", précise-t-il. "Je peux vous en parler du racisme, de ce que je subis depuis des années sur les réseaux sociaux", assure-t-il au bout du fil.


Il s'excuse de son comportement maladroit, assurant qu'"il y a un énorme malentendu sur ce que l’on a voulu faire dans ce sketch". Et d'ajouter, pour justifier son procédé de création comique: "On s’appuie volontairement sur des clichés, il n'y a aucune malice, il n’y a aucune intention de blesser une communauté." Quitte à aller peu loin dans l'intellectualisation de la chose, il explique que le sketch est "une mise en abîme: c’est presque un sketch sur un sketch sur les Asiatiques".