Médias/Télé Beaucoup de fidèles de l'émission On n'est pas couché attendaient les débuts de l'écrivaine Christine Angot qui remplace Vanessa Burggraf comme chroniqueuse.

Pour cette première, elle a été plutôt lisse face au réalisateur Mathieu Amalric, à l'actrice Jeanne Balibar, au ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer, au rappeur Lariste, à la romancière Saphia Azzeddine ou encore l'avocat Henri Leclerc.


Une prestation commentée avec cynisme sur Twitter.







Face à la chanteuse Nolwenn Leroy, elle a été un peu plus critique affirmant que la musique de la Bretonne n'était "pas trop ce qu'elle écoute habituellement" pointant du doigt notamment son côté un peu "formaté".


Rien de bien méchant donc. Un qualificatif retenu en revanche par la romancière Saphia Azzeddine à l'encontre de Yann Moix très critique à propos de son ouvrage.

Cette dernière évoque ainsi dans "Sa mère" (Editions Stock.), les attentats de Paris et affirme qu'elle préfère le terme "criminel" à "terroriste".

Moix n'est pas d'accord et le fait savoir: "C'est votre métier, les mots" critiquant un livre "d'une profonde médiocrité".