Médias/Télé

Il y a eu Salvatore Adamo, Tintin, Pierre Rapsat. C'est au tour des frères Taloche de se retrouver au centre de "Quelque chose en nous de...", une des émissions du pôle variété que la RTBF a encore tant de mal à imposer.

Ce sera dimanche soir, et cela, exceptionnellement, dès 20h10, sur la une, juste après le Journal télévisé. Zappé donc le traditionnel "Jardin extraordinaire" dominical. Place à l'humour des Taloche, qui fêtent cette année leurs quinze années de duo comique. Un humour que l'on jugera soit délicieusement naïf et poétique, soit complètement désuet et démodé. Peu importe : le succès, lui, est là, et bien là. En Communauté française, mais aussi à Paris. Ainsi, quand la Région wallonne lance une campagne d'image sur "les talents au kilomètre carré en Wallonie", les humoristes verviétois sont forcément convoqués à la barre. D'ailleurs, au-delà de l'anniversaire des quinze ans qui sert de prétexte à l'émission de dimanche, c'est aussi une manière pour la RTBF de renvoyer l'ascenseur. Les deux frères ont, en effet, régulièrement fourni d'excellentes audiences avec la série des "Signé Taloche". Seul le dernier numéro, programmé au mois de septembre dernier, n'a pas vraiment rencontré le succès escompté. La faute en grande partie à François Pirette, qui officiait le même soir sur RTL-TVI. Pas rancunière, la chaîne publique n'en a pas moins invité Pirette à venir saluer ceux à qui il a, le premier, suggéré de composer un duo. "Et puis, en me demandant de venir, ils étaient certains que je ne pourrais pas être programmé en face" , s'amuse encore Pirette.

Surprises

Aux commandes du divertissement, on retrouve, comme d'habitude, Armelle. Pour l'occasion, l'animatrice est accompagnée de Michel Boujenah, qui a accepté volontiers de jouer le jeu. Le lien avec les Taloche apparaît, il est vrai, assez évident : non seulement par le maniement d'un même type d'humour, mais aussi parce que le comédien français est déjà passé par le plateau de "Signé Taloche".

Pour le reste, le principe de l'émission, longue de près de trois heures, ne change pas. Des surprises, des invités spéciaux : artistes, famille, amis,... Comme, par exemple, les anciens élèves de Bruno Taloche et le directeur de l'école où il a enseigné pendant neuf ans. Côté artistes, de nombreux collègues humoristes seront présents : Tex; Mika Quartz dans un numéro de jonglerie avec boules et bulles; Pierre Aucaigne; ou encore Virginie Hocq qui pousse la chansonnette en reprenant le "Petit bal perdu" de Bourvil.

Cocasse aussi la "performance" des frères Saive qui se risquent à suivre les Taloche dans leur fameux mime de "J'ai encore rêvé d'elle". Avant eux, Joëlle Milquet et Didier Reynders avaient déjà été mis à l'épreuve sur ce même sketch : on reverra d'ailleurs les images d'un moment de télévision, qui prend aujourd'hui, en ces temps d'orange bleue hésitante, encore un autre relief...

© La Libre Belgique 2007