Médias/Télé

Il s’appelait Boudewijn, depuis mardi soir, elle répond au prénom de Bo. Pour la première fois en Flandre, un journaliste connu a décidé de changer de sexe. Bo Van Spilbeeck continuera à assurer la couverture de l’actualité internationale sur VTM dont il est un des piliers depuis sa création en 1989, assumant la direction de sa cellule Monde. Auparavant, il avait travaillé pour la BRT.

Boudewijn/Bo Van Spilbeeck a soigneusement préparé l’annonce de sa mutation de genre en accord avec sa chaîne de télé qui y a consacré une émission mardi soir. Notre désormais consoeur a expliqué sereinement son choix. Une surprise pour le grand public mais mûrement réfléchie avec son épouse et ses deux grands enfants.

“Ma décision n’a pas été prise à la légère” explique la journaliste. “Depuis des dizaines d’années, je suis partagé entre mon corps d’homme et mes sentiments de femme. A l’âge de 8 ans j’ai eu envie pour la première fois d’être une fille”.

Il y a 15 ans, elle a voulu franchir le pas mais “l’esprit de l’époque ne semblait pas encore mûr pour le faire.” Et il craignait alors “de perdre (son) fantastique job, (ses) amis, et surtout (sa) chère famille”. Mais ces dernières années, la dualité fut de plus en plus difficile à vivre. C’est finalement le “coming out” de l’ancien champion olympique Bruce Jenner qui a changé de sexe à 65 ans qui l’a convaincue tout comme un certain nombre de transitions réussies. Boudewijn Van Spilbeeck contacta la gynécologue (et parlementaire Groen), Petra De Sutter qui fit le choix de changer de sexe il y a 15 ans. Depuis lors, il a entamé sa transition avec le Centre Sexualité et Genre de l’hôpital universitaire de Gand. Elle ne s’achèvera que dans plus d’un an.

Notre consoeur a reconnu que ce ne fut pas une décision facile pour ses proches mais ils le soutiennent totalement. Tout comme la rédaction de VTM et le groupe Medialaan. La journaliste a aussi apprécié la discrétion de toutes les rédactions nordistes qui savaient mais qui n’ont jamais exploité l’info. Bo Van Spilbeeck espère que ça permettra de mieux admettre les personnes transgenres.