Médias/Télé

La RTBF a eu chaud. Après un démarrage en fanfare, les audiences de sa nouvelle série 100 % belge "Unité 42" s’étaient tassées et la série avait même un temps baissé pavillon face à la concurrence mise en place par RTL-TVI. La chaîne privée n’avait pas hésité à déplacer sa "Nouvelle Star" pour faire appel à l’une de ses séries américaines les plus suivies, "Esprits criminels", afin de contrecarrer l’offre ertébéenne. On notera au passage que les deux séries sont très branchées web et technologies, ce qui avait clairement pour but de détourner les téléspectateurs de la chaîne publique.

La résistance s’organise sur le web

Après avoir accusé le coup, "Unité 42" était pourtant remontée à l’assaut des audiences la semaine dernière et elle a même terminé son parcours en beauté dimanche soir devant 285 954 fidèles. Un chiffre auquel il faudra encore ajouter tous les fans qui regardent la série en différé. Ce résultat est d’autant plus enthousiasmant qu’il a permis à la série d’être leader sur la soirée (de 20h55 à 22h45) même si au démarrage RTL-TVI avait frappé fort avec 405 665 fans.

Ce résultat est une excellente nouvelle pour l’équipe d’"Unité 42", qui est en train de plancher sur la saison 2, et pour les acheteurs qui observaient sa courbe d’audience avec attention avant de décider s’ils allaient emboîter le pas à France 2 et acheter la série belge, ou pas…

La deuxième bonne nouvelle est en effet venue de la plateforme Auvio de la RTBF qui, non seulement proposait le replay des épisodes durant 15 jours, mais permettait aussi aux plus impatients de découvrir en avant-première le premier des épisodes proposés au cours de chaque soirée dominicale. En ajoutant les visions sur Auvio, la moyenne à J +7, indique que les 8 premiers épisodes d’"Unité 42" ont été suivis par 336 316 personnes, ce qui est un très bon résultat pour une série aussi "angoissante" et "sombre", comme l’ont exprimé certains téléspectateurs traditionnels de La Une.

"Unité 42" est aussi parvenue à séduire davantage de fidèles en différé que les séries "La Trêve" et "Ennemi public", preuve de l’effet cumulatif du bouche-à-oreille.

Prochaine série en janvier

Cette importante vision en différé s’explique par deux facteurs. D’une part, les fans d’"Unité 42" sont vraisemblablement plus jeunes et davantage versés dans les nouvelles technologies, aimant choisir où et quand ils regardent leur série et, bien sûr, la notoriété d’Auvio n’a fait que croître depuis son lancement en avril 2016.

Au moment de faire le bilan des audiences de cette 4e série 100 % belge après "La Trêve", "Ennemi public" et "Esprits de famille", moins chanceuse. Le sourire est donc de rigueur au boulevard Reyers. De quoi attendre avec un peu moins d’inquiétude la prochaine proposition belge. Ce sera en janvier, avec la série "e-Legal". Il sera toujours question de cybercriminalité mais sous un angle moins sombre et encore plus proche des gens, à savoir : à travers un cabinet d’avocats venant en aide à de simples citoyens, victimes du net.