Médias/Télé

Une fois n'est pas coutume, l'émission Jardins et loisirs de Luc Noël (La Une, 14h10) s'en ira à la découverte d'une passion jardinière qui s'exprime bien au-delà des parcelles binées et rebinées. Pour cause, c'est sur Internet que ça se passe, sur ce qu'on nous pardonnera d'appeler un espace vert... uel.

Après un premier reportage consacré au jardin de Piet Blanckaert à Bruges, c'est en terres hennuyères que Luc Noël et son équipe emmèneront le téléspectateur à la rencontre de Fanfan, auteure du blog Secret Garden. Dans cet espace qu'elle a créé sur Internet il y a dix mois, cette blogueuse empile jour après jour notes, conseils, astuces. Elle compose ainsi le grand carnet de bord des travaux jardiniers qu'elle entreprend dans son splendide parc de quatre hectares situé au coeur du Pays vert. Un carnet virtuel qu'elle l'illustre aussi de nombreuses photos - et depuis peu de vidéos -, le reflex numérique faisant partie de sa panoplie d'outils de jardinage.

"On remarque que le Web devient de plus en plus une source d'information pour les jardiniers amateurs, un lieu où ils recherchent des conseils, de la documentation ou des activités en relation avec leur passe-temps, leur passion", note Luc Noël. C'est cette logique d'info-service que Fanfan suit depuis la mise en ligne de son "jardin secret", notamment au travers d'un solide agenda d'activités.

"L'idée est d'offrir un espace pour partager mes expériences et mes coups de coeur", explique Françoise Demaret, alias Fanfan, également journaliste à "La Libre Belgique". "Mais puisque je ne suis pas une spécialiste, j'ai adopté la position du jardinier lambda en me raccrochant à du vécu, à des tâches quotidiennes que je peux effectuer dans mon jardin". Non sans assortir cette facette "j'ai expérimenté pour vous" d'une personnalisation peu banale, passant par la participation épisodique de son fiston et de son mari. "Une manière de se différencier des autres sites et blogs de jardinage actifs sur Internet".

Comme elle l'explique dans l'émission, Secret Garden doit autant aux longs moments qu'elle passe à l'extérieur mais aussi à l'intérieur, et notamment dans ses navettes quotidiennes dans le train de la capitale au cours desquelles elle effectue le travail d'écriture.

Son objectif ? Que son espace virtuel, aujourd'hui connu à New York ou Marrakech (d'où il lui est arrivé de recevoir des mails), lui permette un jour de recevoir la visite bien réelle de passionnés comme elle, à l'occasion de l'une ou l'autre bourse d'échange de plantes organisée en son domaine. Echange : son maître mot.

Web http://secretgarden.blogs.lalibre.be

© La Libre Belgique 2008