Musique / Festivals

Dix ans après le meurtre de l'actrice française Marie Trintignant à Vilnius, l'ex-chanteur de Noir Désir, Bertrand Cantat, sort de son silence avec un nouveau groupe "Détroit", dont un premier titre sera dévoilé le 30 septembre, a-t-on appris lundi auprès de la maison de disques.

Condamné à huit ans de prison pour le meurtre sa compagne en 2003, Bertrand Cantat a été libéré en 2007. Il est depuis progressivement revenu à la musique, mais toujours en "invité" d'autres artistes sur scène et sur disque. Noir Désir, considéré comme l'un des plus grands groupes de rock français, s'est séparé fin 2010.

Le nouveau projet musical, très attendu, associe Bertrand Cantat (guitare et chant) et Pascal Humbert (contrebasse), ancien membre de Passion Fodder et 16 Horsepower, a précisé le directeur général de Barclay, Olivier Caillart.

Condamné à huit ans de prison pour le meurtre sa compagne en 2003, un fait divers qui avait une énorme retentissement en France, Bertrand Cantat a été libéré en 2007. Il est depuis progressivement revenu à la musique, mais toujours en "invité" d'autres artistes sur scène et sur disque. Noir Désir, considéré comme l'un des plus grands groupes de rock français, s'est séparé fin 2010.

La chanson, "Droit dans le soleil", qui sera disponible sur les plateformes de téléchargement lundi prochain, a été coécrite au Liban par Bertrand Cantat et le metteur en scène Wajdi Mouawad, avec qui le chanteur avait déjà collaboré.

Un album de dix chansons sortira le 25 novembre avec pour titre "Horizons".

Selon la radio Europe 1, Cantat y évoque ses années de prison sur un titre mais ne fait aucune allusion au drame de Vilnius.

Sans confirmer cette information, M. Caillart a simplement indiqué que "certains textes de ses chansons sont inspirés de son expérience personnelle et de sa vie".

Bertrand Cantat, qui ne s'est plus exprimé dans les médias depuis la mort de Marie Trintignant, sortira de son silence pour défendre ce disque.

"Il ne va pas s'exprimer à tort et à travers, il ne le faisait d'ailleurs pas à l'époque de Noir Désir", a indiqué M. Caillart, ajoutant qu'il était également "prévu qu'ils défendent cet album sur scène".

Interrogé sur l'accueil des radios auxquelles a été présenté le single, M. Caillart a répondu: "On a parfois entendu que ça posait un problème moral à certaines radios, ces mêmes à qui ça ne pose pas de problème de jouer de vieux morceaux de Noir Désir", a indiqué M. Caillart, assurant que cette réaction était "très minoritaire".