Musique / Festivals

DAFT PUNK SURPRISE

Le tandem androïde de l'électro français est rare à la télé. Très. Mais les Grammys sont de ces occasions spéciales qui peuvent l'attirer. Jamais officiellement annoncés au menu de la cérémonie, les deux producteurs encasqués y ont fait irruption à plusieurs reprises. On retiendra leur présence aux côtés de Kanye West en 2008 d'abord, pour jouer live les samples de ''Stronger''. Celle de 2014 aussi, pour leur "Get Lucky" et une jam session cosmique mettant aux prises les Daft Punk, Pharrell Williams, Nile Rodgers et Stevie Wonder (!).



INCONTOURNABLE BEYONCE

Des premiers pas chassés des Destiny's Child aux coups de gueule de son copain gênant Kanye West, en passant par l'éloge d'Adèle ou ses nombreuses prestations incendiaires, Queen Bey a grandi avec les Grammys et marqué de son empreinte la dernière décennie de la cérémonie. Difficile de choisir les meilleurs parmi les nombreux passages qu'y a fait Beyoncé. Pointons-en trois : son duo haut-en-couleurs avec Prince en 2004, ce ''Proud Mary'' explosif avec Tina Turner en 2008, et l'ouverture du cru 2014 sur "Drunk in Love" avec son chéri Jay-Z.




L'HOMMAGE à JOE STRUMMER

Les Grammys ont souvent été le théâtre d'hommages assez réussis à la mémoire d'artistes alors récemment partis. On se souvient à cet égard du carré infernal formé par Dave Grohl, Elvis Costello, “Little Steven” Van Zandt et surtout Bruce Springsteen en 2003, interprétant ''London Calling'' pour saluer l'ami Joe Strummer (The Clash), décédé quelques semaines plus tôt, le 22 décembre 2002.


SLIM SHADY & SIR ELTON

Pas à une association improbable près, les Grammys combinaient en 2001 la voix d'Eminem aux phalanges d'Elton John, le temps d'un ''Stan'' assez magistral resté dans les annales.


LA MADONE ET LES HOLOGRAMMES

Le Gorillaz de Damon Albarn et Jamie Hewlett a pris vie ce soir-là, sur la scène des Grammys cuvée 2006 et sous les yeux de Madonna.


LA BELLE ET LES BÊTES

En 2011, le chanteur hors-normes CeeLo Green et l'actrice ingénue Gwyneth Paltrow déroulaient "Forget You" en compagnie du Muppet Show. Du miel pour les oreilles, mais qui pique les yeux.


RIRI, PAULO & KANYE SONT SUR UN BATEAU

Une bien belle embarcation qui voyait en 2015 la reine r'n'b de la Barbade Rihanna, le mégalo magnifique de Chicago Kanye West et le chouchou de ces dames Paul McCartney naviguer de concert au fil de la berceuse minimaliste “FourFiveSeconds”.


VOULEZ-VOUS COUCHEZ AVEC ELLES ?

En 2001, cette alléchante brochette de meneuses de revue dynamitait la bande originale du film Moulin Rouge (de Baz Luhrmann). L'année suivante, Christina Aguilera, Lil'Kim, Mya, P!nk et leur "Lady Marmelade" incendiaient l'estrade des Grammy Awards.


LES HANCHES NE MENTENT JAMAIS

Nous sommes en 2007. La tornade colombienne Shakira convie sur scène le Refugee Wyclef Jean pour "Hips Don't Lie", tandis que les siennes s'emploient à nous hypnotiser.


DOUBLE SEX MACHINE

Usher et James Brown… Ce sont deux générations de soulmen, l'ancien et le nouveau testament (moyennant quelques raccourcis), qui se croisaient ce soir d'hiver 2005 aux Grammys. Un an avant la mort du Godfather.