25 concerts à ne pas manquer en cette rentrée

Nicolas Capart et Valentin Dauchot Publié le - Mis à jour le

Musique / Festivals

Les festivals sont terminés, vive les concerts! Plusieurs dizaines de shows ont été annoncés dans tout le pays ces derniers jours. Petit passage en revue (non-exhaustif évidemment) des concerts qu'il ne faudra probablement pas manquer dans les prochains mois.

Maceo Plex, le 30 septembre @Fuse

Devenu en quelques années l'un des producteurs de House Music les plus passionnants du secteur, Maceo Plex enchaîne les sets dans les grands festivals comme des dragibus! Le voir en "extended set" dans le temple de la techno qu'est le Fuse ressemble presque à un privilège.


Nick Cave & the Bad Seeds, le 13 octobre @Sportpaleis

Parce que, même si le Sportpaleis n'est pas le plus appréciable des écrins, Nick Cave demeure l'une des plus grandes figures du rock contemporain.



Grizzly Bear, le 14 octobre @AB

En live, l'ours est toujours intense, et son dernier album, "Painted Ruins" , est un petit miracle mélodique.



Matias Agayo and The Desdemonas, le 16 octobre @AB

Car, depuis quelques années déjà, l'homme de Santiago est l'un de ceux dont les mixtures et expérimentations nous excitent le plus au rayon électro.



Weezer, le 18 octobre @AB

Si les travaux de la bande à Rivers Cuemo ne nous passionnent plus autant qu'à l'époque de l'âge d'or de Weezer (1994>fin des années 2000), nous ne pouvons décemment manquer la venue d'une telle légende en les murs de l'AB.



Damso, le 20 octobre @Forest National

Il est sans conteste l'artiste belge de l'année, locomotive d'une scène rap noire-jaune-rouge toujours en pole et auteur d'un album gargantuesque ("Ipséité").



Juana Molina, le 20 octobre @KulturA

La Colombienne a une trajectoire hors du commun et un univers musical aussi complexe et travaillé que fascinant.



St-Vincent, le 23 octobre @AB

La belle, magnétique et talentueuse Annie Clark est rare, mais de retour dans les bacs avec un disque alléchant et sur scène à Bruxelles.



Godspeed You! Black Emperor, le 1er novembre @Forest (orga: Bota)

Le post-rock effervescent de la clique canadienne du label Constellation ne s'apprécie jamais autant que sur les planches. Pas d'excuse donc.



Metallica, les 1er et 3 novembre @Sportpaleis

Bon, "Hardwire To Self-Destruct" n'est pas le plus grand album de Metallica. Mais chaque retour de la bande à James Hetfield est un événement, et les garnements restent des bêtes de scène.



Mount Kimbie, le 4 novembre @AB

Le troisième album du duo britannique est une pure merveille. Et leur passage sur le Boulevrad Anspach, un rendez-vous que l'on ne manquerait même pas pour un diîner aux chandelles avec Scarlett Johansson.



Cigarettes after Sex, le 7 novembre @AB

Après des années de remous appréciés sur la toile, le projet de Greg Gonzalez se décline enfin en tournée. Resté sur notre faim au Pukkel, nous nous réjouissons d'apprécier la chose en salle.



Kadhja Bonet , le 7 novembre @Trix

Elle est belle, intelligente, inspirée, talentueuse, a une voix de velours, un regard perçant et un groove naturel désarmant. Point besoin de plus d'arguments.


Angelo De Augustine, le 7 novembre @Bota

C'est une nouvelle tête, dont le folk délicat se promène sur un fil et nous emmène dans des contrées que ne renierait pas un certain Sufjan Stevens. Intrigués nous sommes.


Queens of the Stone Age, le 16 novembre @Sportpaleis

"Feet Don't Fail Me" ouvre le nouvel album de Queens en force et semble taillé pour les stades. Reste à voir comment le groupe va gérer l'enchaînement de ses nouveaux morceaux - plus pop - et de ses vieux hits stoner rock.



Algiers, le 19 novembre @Bota

Il n'ya pas que du hip hop à Atlanta... La preuve avec ce quatuor mutant aux couleurs rock dont les compos sont traversées de la voix soul écorchée du leader Franklin James Fisher. Nous avions mis du temps à réaliser. Il est temps de nous rattraper.


Gorillaz, le 22 novembre @Forest National

Cela fait un bail que Damon Albarn et ses joyeux drilles cartoonesques n'étaient plus venus boire une bière et donner un concert dans notre plat pays. Si la dernière fournée du groupe virtuel n'est pas des plus réussies, sa venue sous nos latitudes reste un événement incontournable.


Depeche Mode, le 26 novembre @Sportpaleis

Dave, Martin et Andrew ne cessent de se bonifier avec l'âge, et un concert de Depeche Mode reste un événement majeur, peu importe l'album que le groupe vient défendre sur scène.


Noga Erez, le 26 novembre @AB

Cette Israelienne de 27 ans séduit autant qu'elle intrigue. Son premier album est un mélange inédit de r'n'b futuriste, d'électro tribal et de cendres dubstep encore chaudes, que l'on est impatient de voir décliné sur scène.


Niveau 4, le 30 novembre @AB

Le deuxième volet du projet rap inter-communautaire Niveau4 fut l' un des climax de notre été festivalier . Sensé être un one-shot, il est néanmoins reconduit pour cause de grand succès. Et ça risque une fois de plus de déménager.


Marilyn Manson, le 2 décembre @Forest National

Ce vieux satan de Marilyn Manson a surpris tout le monde en sortant l'excellent "The Pale Emperor" en 2015n et son dernier single le montre relativement énervé... Probable claque à venir sur scène.


Kali Uchi, le 2 décembre @AB

Karly Loaiza de son petit nom est une icône pop colombienne qui n'avait jusqu'alors pas encore atteint notre Vieux Continent. Sous ses allures de Fruitella, cette demoiselle de 23 ans cache une très belle voix et un talent brut qui nous donneraient envie de la classer entre Lady Gaga, Nicki Minaj et Amy Winehouse. Curieux nous sommes.


Yung Lean & the sad Boys, le 10 décembre @Trix

Nous n'avions pas encore eu la chance d'évaluer sur scène la puissance de feu du très jeune emcee suédois Jonatan Leandoer Håstad, dont le rap futuriste hypnotise et intrigue à bien des égards. Voici donc l'occasion de nous rattraper. 


King Krule, le 11 décembre @Da Roma

C'est peut-être le concert pour lequel nous brûlons le plus en cette rentrée musicale 2017. L'enfant prodigue britannique King Krule a annoncé son deuxième album pour octobre, et son passage en les murs de la très recommandable Da Roma anversoise risque de faire très forte impression.  


Nils Frahm, le 9 février @AB

Certains artistes électroniques ne sont pas là pour faire danser leur public, mais pour le propulser dans un univers sonore parallèle. Nils Frahm est actuellement le meilleur représentant de cette seconde catégorie.


Nicolas Capart et Valentin Dauchot