Musique / Festivals Deux œuvres contemporaines ou presque (l’une de 1949, l’autre de 2006), deux œuvres brèves (moins d’une heure chacune), deux œuvres qui plongent leurs racines dans les plus fortes traditions de l’opéra européen : l’opéra italien et notamment Monteverdi d’un côté, l’opéra allemand et particulièrement Richard Strauss de l’autre. C’est une bonne idée qu’ont eue la Monnaie et l’Opéra de Stuttgart de réunir "Il Prigioniero" de Luigi Dallapiccola et "Das Gehege" de Wolfgang Rihm, deux opéras qui parlent de l’enfermement et de l’illusion de la liberté.(...)