Musique / Festivals

Cocotte-minute. Il y a Damien (29 ans, Bruxelles). Il dit : "Franchement, ce gars quelle pêche. Waouw : il aligne les concerts, années après années et il est toujours aussi bon. Le top, quoi !" C'est la première fois, pourtant, que Damien voit l'idole des jeunes en chair et en os. Et c'était dans un Forest National chauffé à blanc, mardi soir. Pour la circonstance, Damien portait un t-shirt siglé "Quelque chose de Tennesse".

Ce qu'il y a de particulier, finalement, avec un concert de Johnny Hallyday, c'est que, Johnny lui-même ne viendrait pas, cela ne changerait pas grand-chose. Surtout quand, comme a choisi de le faire le sexagénaire durant cinq soirées archi-complètes à Bruxelles, fusent les classiques de son répertoire. Ça chante, ça reprend en choeur les refrains, ça tape du pied, ça claque des mains et cela ressemble à un karaoké. Pattes d'eph' noir, chemise déboutonnée comme il se doit, le maître à chanter tient la baraque. "Envie d'avoir envie", "La Loi du silence", "Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?", "Hey Joe", puis un "J'oublierai ton nom" susurré en duo avec l'une de ses choristes. N'en jetez plus. Il y a Christian (51 ans, Waremme, deuxième concert de Johnny). Il s'emballe : "C'est toujours surprenant un concert de Johnny Hallyday. Et là, je vous garantis qu'il tient une forme éblouissante. Quel spectacle plein de ferveur !" Sur scène, Jean-Philippe Smet promet qu'il est "ravi d'être à Bruxelles". Une "porte du pénitencier" plus tard, le public frise l'apoplexie.

"Dix ans de chaîne..."

Avec des guitares affûtées, une section rythmique bien lourde, et quelques arrangements originaux, le show ronronne comme le moteur d'une vieille Cadillac. Là, le rocker dédicace "Quelque chose de Tennessee" à son compositeur Michel Berger. Et, classique d'entre les classiques, retentissent les notes de "Toute la musique que j'aime". Et puis, séquence émotion, défilent des bandes vidéo de sa fille adoptive Jade et de son épouse Laetitia : ça ressemble furieusement au bonheur, la vie de Johnny. Une reprise du standard des Rolling Stones "Honky Tonk woman" fracassante, et voilà le Johnny qui dégaine un "Allumez le feu" et un "Gabrielle". Acoustique impeccable, la voix du chanteur claque comme un fouet : "dix ans de chaîne sans voir le jour c'était ma peine forçat de l'amour". Volume poussé au maximum, aucun répit, puisque "Que je t'aime" est déjà dans les enceintes. Sobre, Mister Hallyday clôture deux heures de show plein pot par une reprise du "Grand Jacques". Et fait mouche en touchant le coeur des Belges.

Il y a Alexia (25 ans, Liège). Elle commente : "Je suis un peu déçue. Le show était très bien et Johnny a de la prestance. Ma is je m'attendais à un peu plus de fougue : je trouve que Johnny s'est assagi." Elle allume une cigarette. Passe un sosie, demi de bière à la main. Il se dirige vers le stand merguez.

© La Libre Belgique 2006