Musique / Festivals

Hébergé depuis 2009 par l'excellente maison de disques Sacred Bones, Amen Dunes est en réalité le projet d'un seul homme, Damon McMahon, mystérieux bonhomme à la voix singulière, apaisante et si souvent hypnotique. Auteur-compositeur-interprète et ami de la galaxie Godspeed You! Black Emperor, d'Iceage ou encore du saxophoniste Colin Stetson, le New-yorkais fit jadis une furtive échappée au sein du groupe Inouk, puis publia un album solo sous son nom propre avant d'enfiler l'avatar Amen Dunes en 2006. Il est devenu le lieu d'un folk-rock à la fois intense et solennel, de mélodies psyché et décharnées, d'un chant tremblant mais assuré, de cette douceur épidermique et d'une certaine grâce lo-fi que ce musicien plutôt fascinant décline aujourd'hui sur son cinquième album. "Freedom" succède ainsi au génial "Love", qui fut probablement la meilleure plaque du monsieur à ce jour (2014). Onze plages au fil desquelles McMahon amorce un retour au romantisme après un épisode 4 marqué par une rupture. Le début d'un nouveau chapitre, où sa musique n'a jamais été aussi ouverte et accessible.

> 1CD (Sacred Bones). En concert aux Nuits Botanique ce vendredi 27 avril.