Musique / Festivals

Bien connu du public belge, le pianiste bruxellois Philippe Raskin forme aujourd’hui un magnifique duo avec son contemporain, le violoniste viennois Johannes Fleischmann. Le premier offrant son jeu rond, chatoyant et orchestral au lyrisme du second - dont on soulignera aussi la parfaite justesse et les sonorités lumineuses. Le premier enregistrement du duo reprend trois sonates emblématiques, dont l’op. 30/3 de Beethoven et l’op. 108 de Brahms sont particulièrement réussies, par leur évidence, leur simplicité et leur perfection technique. Notant, chez Brahms, un juste engagement. Le même qu’on retrouvera au début de la sonate de Franck, dans laquelle les musiciens ne parviendront pourtant pas au même équilibre, piégés, sur la longueur, par des tempos un peu lents.

1 CD Tritonus Arts.