Musique / Festivals

Avec « Luxuria » comme thème de saison, l’orchestre nous parle du monde d’aujourd’hui.

« Nous ne sommes pas un juke-box, nous avons quelque chose à raconter qui nous concerne tous ! » Depuis son arrivée au poste d’intendant de ce qui s’appelait encore l’Orchestre National de Belgique, en 2016, Hans Waege poursuit une idée centrale : reconnecter le patrimoine symphonique aux préoccupations existentielles – affectives, intellectuelles ou métaphysiques - des citoyens de 2018 et aux grandes questions de notre temps ; en commençant par abandonner la double dénomination de l’orchestre en faveur d’une dénomination unique à vocation internationale (BNO), en engageant un nouveau directeur musical, l’Américain Hugh Wolff, et en donnant du « sens » à chaque programme de concert, quitte à bousculer la sacro-sainte ordonnance « ouverture- concerto – symphonie ».