Musique / Festivals Les "Voyages de La Libre" l’y honorent avec sa fille France et Jean-Charles De Keyser.

Il s’imposait que La Libre Belgique s’associe à la célébration du 40e anniversaire de la disparition de Jacques Brel. Cela a amené Les Voyages de La Libre à mettre sur pied la semaine passée un déplacement de quatre jours à Paris où le "plus grand Belge de tous les temps" selon un méga-sondage de 2005, a connu des temps forts de sa carrière, et où il s’est éteint en octobre 1978.

La Fondation Brel a donc été contactée en la personne de sa responsable, France Brel, qui a publié cette année un fameux Brel, auteur à côté du Brel chanteur qui réunit tous les textes de ses chansons. En outre, la Fondation qui offre toujours plus de consultations d’archives dans ses locaux bruxellois - voir La Libre du 20/9/2018 - a aussi remis à neuf les documents historiques que constituent le récital de 1963 au Casino de Knokke et celui des adieux à la scène de 1966 à l’Olympia. D’excellentes raisons pour inviter France Brel avec les lecteurs à Paris autour de toutes les facettes de l’artiste belge…

Il fallait aussi évoquer l’œuvre de Brel relue et revue par un (bon) interprète contemporain. Un fameux défi relevé et gagné par notre ex-collègue de RTL-TVi, Jean-Charles De Keyser qui chante Brel à sa manière avec les musiciens de feue Maurane. Une co-entreprise d’autant plus émouvante que vient de sortir le CD posthume de l’artiste bruxelloise où cette dernière chante aussi de manière très personnelle Brel… Les moins émus à Paris ne furent pas son pianiste Philippe Decock, son guitariste Patrick Deltenre et le technicien André Tellier.

L’interview-dialogue, la projection du film et le récital ont été rehaussés de la présence de l’ambassadeur de Belgique Vincent Mertens de Wilmars et son épouse. Bref, La Libre et Croiseurope ont réussi cet hommage hors normes. Avec la conséquence que le bateau dédié à Renoir qui les a accueillis à l’ombre de la Tour Eiffel refera le plein en cette fin de semaine… Deux fois, n’en déplaise à certains comiques d’outre-Quiévrain…