Musique / Festivals

Le chanteur français, 7e album sous le bras, se produit en mode intimiste. Neuf dates sont annoncées en Belgique, de Bruxelles (ce 8/12) à Ath, en passant par Malmedy, Arlon...

Mine de rien, c’est une première pour Cali, 48 ans, fort de sept albums et une flopée d’ébouriffants concerts. “Je me jette à l’eau, seul avec ma guitare, mon piano et mon harmonica”, explique-t-il, enthousiaste, au bout du fil, quelques jours avant la première date belge de sa tournée solo – qui en comptera neuf (1). Pas de Forest National à l’agenda, on l’aura compris. Cette fois, ce sont les centres culturels que privilégie le chanteur perpignanais. Objectif  : se retrouver “en intimité totale avec le public”.

“Je lui propose de rentrer dans ma chambre d’adolescent”, explique-t-il. Au milieu des posters et disques de Leonard Cohen, de Bruce Springsteen, de U2, des Clash et des Sex Pistols. Un canapé complète le décor. Cali s’y installe pour chanter et, parfois, conter une “anecdote” ou lire un extrait d’un des livres qui l’ont “construit” (surprise…).

L’enfance est un thème très présent – explicitement ou en filigrane – dans les trois derniers albums de Cali. “J’appelle ça l’insupportable douleur de ne plus être un enfant, acquiesce-t-il. Je me dis que c’est une chance quand, dans ce monde plein de brouhaha et de terreur, on peut se retrouver un instant avec soi-même, à ce moment où on avait 6 ans, où on n’avait pas conscience de la mort, du mensonge, on avait le cœur pur, pas ‘prostitué’ – et on s’émerveillait de petites choses. Quand on arrive à retrouver ces moments-là (j’en parle dans la chanson Seuls les enfants savent aimer notamment), la vie reprend ses droits, je crois.”

Mike Scott et Bruce Springsteen

Dans la mémoire de Cali, grand fan de rock, flottent de multiples souvenirs de concerts. Y compris des prestations solo qui l’auraient durablement marqué  ? “Oui. J’ai vu Mike Scott, le chanteur des Waterboys, tout seul, dans la foulée de l’album Bring’Em All In. Je connaissais par cœur son répertoire, et le voir ainsi dérouler ses chansons de manière différente, cela m’avait procuré quelque chose de gigantesque. Bruce Springsteen, aussi  : en solo, c’est comme s’il chantait pour chacun de nous, en se livrant totalement.”

Mis à nu, les mots et mélodies se chargent souvent d’une force d’autant plus grande. “Quelqu’un m’a dit  : ‘alors elle ne sera pas rock, cette tournée  ?’ Si. Même si une chanson est très posée, si le tempo est bas et la voix mise en avant, il y a les mots, qui s’agrippent à des choses parfois difficiles (NdlR  : on songe au titre “Elle a mal” qui décrit, sans fard, la violence conjugale), ou à des choses un peu personnelles. C’est là que ça devient très ‘rock’ aussi.”

Chansons toutes nues

On est tout de même curieux de découvrir, dans le plus simple appareil, les chansons de Cali. Celles de son dernier album, notamment, qui baigne dans une pop lumineuse, à la fois joueuse et élégante où l’on sent la “patte” de la réalisatrice et guitariste Edith Fambuena (Daho, Bashung, Higelin…). “Avec elle, confie Cali, j’ai retrouvé quelque chose de ce moment où, au tout début, on écrit des chansons sans savoir si on sera entendu un jour ; où on s’amuse, on bricole, on essaie.” “Cela dit, les chansons sont nées avant de rencontrer Edith. Chez moi, à la guitare ou au piano. Edith, elle leur a mis la robe pour aller au bal; moi, dans la tournée solo, je rejoue le moment où on sort du lit, ou du ventre  : où on est tout nu. Plus tard, prolonge Cali, avec mon groupe, je montrerai les robes de bal.” Allusion à la seconde partie de sa tournée, qui débutera fin avril.

Guitare CO 2 neutre

En attendant, ses seuls compagnons de scène sont ses instruments. Dont une nouvelle guitare acoustique “en bambou, CO2 neutre, qu’un luthier du Sud de la France a fabriquée pour moi. Un coup de cœur, cette guitare. Comme une rencontre amoureuse”, ajoute Cali.


Cali, “Les choses défendues”, Sony.

En concert le 8/12 à Wolubilis (Woluwe-St-Lambert), 9/12 au CC de Seraing, 10/12 au CC de Verviers (complet), 11/12 à la Maison de la culture de Tournai. Et puis le 18/3/17 à la Maison de la culture d'Arlon, le 19/3 au Théâtre royal de Mons...

www.calimusic.fr