Christophe retrouve son public à l’AB

Capart Nicolas Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Musique / Festivals

De tous les dinosaures de l’Hexagone, le mystérieux Daniel Bevilacqua est sans doute le plus fringant, ou du moins celui qui, le mieux, sait encore cueillir avec goût l’air du temps. Alors que Michel Polnareff chante Noël et se transforme tant et plus en vieux satyre, ou que Renaud Séchan a envie d’embrasser des flics pour se prouver qu’il est vivant, Christophe, lui, jeune de ses septante printemps, avance toujours sûrement. 

Quasiment pas de déchet dans la discographie du dandy français, qui sait négocier les tournants et le temps qui passe sans se fourvoyer. Pour son 16e et dernier album, "Les Vestiges du Chaos" sorti en avril 2016, Christophe a même sorti ses deux premiers clips vidéos en 50 ans de carrière, "Océan d’amour" et le magistral "Dangereuse". 

Aux Ardentes, en juillet, le chanteur était passé comme un ange planqué derrière ses verres fumés et un peu chahuté par une audience indisciplinée. S’il était resté stoïque, il avait néanmoins fait l’impasse sur les sublimes "Paradis Perdus", ces fameux "Mots bleus", le populaire "Marionnettes" ou encore ses "Nuits blanches" intrigantes et autotunées. Nous attendions ce retour en Belgique d’oreille ferme, pour enfin pouvoir les savourer dans la quiétude adaptée.


Capart Nicolas

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM