Musique / Festivals

De nombreux artistes et personnalités dans le monde entier ont rendu hommage à la légende de la chanson américaine Aretha Franklin, décédée jeudi à Détroit à l'âge de 76 ans, les Etats-Unis pleurant la disparition d'un "trésor national". L'ancien président démocrate Bill Clinton, pour qui la Reine de la Soul avait chanté lors de son investiture en 1993, a dit "pleurer la perte de (son) amie", "l'un des plus grands trésors nationaux américains".

"Elle a remué nos âmes pendant plus de 50 ans. Elle était élégante, gracieuse et fermement intransigeante dans son travail artistique (...) Elle sera à jamais la Reine de la Soul et beaucoup plus pour tous ceux qui la connaissaient personnellement et à travers sa musique".

"La Reine de la Soul, Aretha Franklin, est décédée. Elle fut une femme exceptionnelle qui a bénéficié d'un merveilleux bienfait de Dieu, sa voix. Elle va nous manquer! ", a de son côté tweeté le président américain Donald Trump.


"Elle ne mérite pas seulement notre RESPECT, mais également notre reconnaissance éternelle pour avoir ouvert nos yeux, nos oreilles et nos coeurs. Repose en paix à jamais, mon amie", a pour sa part confié Hillary Clinton.

L'ancien président Barack Obama a rendu hommage jeudi à la "divine" Aretha Franklin en estimant quelle avait contribué à "façonner l'Amérique".

"Dans sa voix, nous pouvions lire notre Histoire, dans son entièreté et dans toutes ses nuances: notre puissance et nos peines, notre côté sombre et notre lumière, notre quête de la rédemption et le respect gagné difficilement", a commenté l'ex-président démocrate, à l'investiture duquel la légende de la soul avait chanté.

Sa disparition aussi été suivie de nombreuses réactions dans le monde de la musique.

A commencer, sur Twitter, par celle d'une autre légende de la chanson américaine, Diana Ross, qui a confié "prier pour l'âme d'or merveilleuse" de l'interprète de "Respect" et de "I Say a Little Prayer".


"Prenons tous un moment pour remercier la vie fabuleuse d'Aretha Franklin, la Reine de nos âmes, qui nous a tous inspirés pendant tant et tant d'années", a tweeté l'ancienne icône des Beatles Paul McCartney.


Elton John a évoqué un "coup pour tous ceux qui aiment la vraie musique".


Mick Jagger a salué une personnalité "tellement exaltante" et, signe qu'elle transcendait les générations, des rockeurs comme Liam Gallagher ou Ringo Starr lui ont aussi rendu hommage.

Pour le chanteur portoricain Ricky Martin, la première femme à avoir été admise au "Rock and Roll Hall of Fame", le panthéon américain du rock, "sera à jamais remémorée et admirée".


Il a salué une femme "tellement importante pour la musique, la culture et les droits civiques", des mots faisant écho à ceux du pasteur Jesse Jackson, célèbre défenseur des droits civiques américains, proche de la défunte.

"Elle s'est battue jusqu'à la fin. Elle n'avait jamais cessé de servir, de veiller sur les autres, de partager. Nous la remercions tellement. Elle nous manque déjà énormément", a-t-il déclaré sur la chaîne WDIV en quittant jeudi matin le domicile de l'artiste, où elle venait de s'éteindre.