Musique / Festivals

Ozark Henry est invité, ce jeudi, à présenter sa vision de l’avenir de la musique au siège de Google, à New York. Si l’artiste belge a attiré l’attention du géant du Net, c’est en raison de son dernier album, "Paramount", publié l’an dernier. Enregistré avec l’Orchestre national de Belgique, il fait appel à une technologie novatrice baptisée Auro-3D Immersive Sound. Celle-ci plonge littéralement l’auditeur au cœur de la musique. Il a le sentiment que le son vient de partout : de devant, de derrière, des côtés et même d’en haut.

Surnommé "le jeune Bowie flamand" par le magazine français "Les Inrocks", Piet Goddaer - qui se cache derrière le pseudo d’Ozark Henry - avait déjà évoqué ce procédé et ses qualités en mai dernier lors d’une conférence TEDx organisée à Liège, devant des producteurs réputés et la commission des Grammy Awards.

Découvrez cet article en intégralité dans notre "Sélection LaLibre.be" (à partir de 4,83 euros par mois).