Musique / Festivals

Puccini, Verdi, Bizet... Duos d'opéra ( ( ( Anna Netrebko, Rolando Villazon 1 CD Deutsche Grammophon 477 6578, 1 h 11 min 8 sec, Universal.

Couple d'or", "Jumeaux de rêve" ! Avant même la sortie du disque, la polémique était déjà née dans certains journaux spécialisés : peut-on vendre un CD de duos d'opéras à coup de photos où le ténor et la soprano jouent tendrement les amoureux sous l'oeil des photographes ? Rien de nouveau sous le soleil, diront ceux qui avaient déjà admiré semblablement Monsieur Alagna et Madame Gheorghiu, "couple à la ville comme à la scène". Oui, sauf que les photos de Roberto et Angela n'avaient pas la même intimité que celle de Rolando et Anna. Et, surtout, que Villazon et Netrebko ne sont, eux, pas unis à la ville, le premier étant marié et père de famille et la seconde réservant généralement à la presse people les révélations sur ses amours. Toutes ces photos tendres et attachantes sont donc du pur chiqué !

Avant même la première note de musique, ce disque est une opération marketing. En témoigne un dossier de presse luxueusement cartonné et relié qui ferait passer un numéro de Vogue pour un toute-boîte. En témoigne aussi la pochette (cartonnée et reliée elle aussi) du CD et, surtout, sa sortie immédiate, à peine Villazon libéré de son précédent contrat discographique (chez Virgin, qui avait à peine publié son "Combattimento" monteverdien et ses airs de zarzuelas avec Placido Domingo). C'est que, dans les pays germaniques en tout cas - mais les Etats-Unis, bien conditionnés, ont emboîté le pas -, la réunion de Netrebko et Villazon vaut plus que la simple addition de leurs valeurs respectives. Qui ne sont, pourtant, déjà pas négligeables.

Et la musique ? Huit duos venus de l'opéra italien ("Bohème", "Lucia", "Rigoletto") ou français ("Les pêcheurs de perles", "Roméo et Juliette", "Manon"), plus un russe pour elle ("Iolanta") et un hispanique pour lui (la zarzuela "Luisa Fernanda"). Voix superbes, qui se marient parfaitement, avec les forces et les faiblesses (articulation pour elle, puissance relative pour lui) qu'on leur connaît. Le mariage, incontestablement, fonctionne...