Musique / Festivals

Les hommes et les femmes écrivent depuis 5 000 ans. Ils parlent, chantent, content, racontent et joutent oralement depuis 350 000 ans. Mais cet héritage culturel colossal et immatériel pourrait un jour disparaître, faute de trace écrite ou d’enregistrement.

A 65 ans, Dick Annegarn ne revient donc pas à Bruxelles pour y présenter une œuvre personnelle, mais pour proposer un plan de sauvegarde de ce que le chanteur et poète d’origine néerlandaise a personnellement baptisé "l’oraliture". La littérature non écrite, transmise en poème ou en chanson de génération en génération, qu’il a l’intention de venir collecter en personne auprès de la population.