Musique / Festivals

Antonio Vivaldi, Stabat Mater, Nisi dominus

David Daniels, Fabio Biondi

Serait-ce le début d'un retour de balancier? Aux baroqueux anglais un peu sages, leurs confrères italiens avaient déjà opposé un style plus débridé; les voici maintenant qui imposent un vibrato là où les premiers maîtres des instruments anciens nous avaient habitués à bannir cet effet qu'on croyait réservé au romantisme. Car pour vibrer sur ce disque, cela vibre. La voix audacieuse de David Daniels vibre, le violon funambule de Fabio Biondi vibre, mais l'un et l'autre dans une perspective où le vibrato n'est que la première étape d'une ornementation qui revendique ses droits. Cela choquera certains puristes, mais tant qu'à graver une nième version du `Stabat Mater´, du `Nisi dominus´, pourquoi pas? A vérifier en concert ce 9 janvier à Bruxelles... (N.B.)

CD Virgin 45474, 55 min. 25 sec., EMI

Francis Poulenc, La Voix humaine

Felicity Lott, Armin Jordan

Extraordinaire Felicity Lott, capable d'émouvoir - le récent `Rosenkavalier´ de la Monnaie -, de faire rire - `La Belle Hélène´ avec Minkowski - ou d'être tragédienne superbe, comme ici: `La Voix humaine´, réunissant Poulenc et Cocteau, mais aussi cette autre collaboration commune que fit, en 1961, `La dame de Monte-Carlo´. Peu savent, comme la soprano anglaise, trouver dans ces oeuvres le ton juste, évitant le maniérisme et le mélo. Superbement épaulée par Armin Jordan et l'Orchestre de la Suisse Romande, Lott signe ici une version de référence de l'oeuvre, à ranger aux côtés de celle - historique - de sa créatrice Denise Duval. Dame Felicity sera ces jeudi et vendredi l'hôte de l'OPL pour ses concerts de Nouvel An. (N.B.)

CD Harmonia Mundi HMC 901759, 50 min. 40 sec.

Ludwig van Beethoven, Intégrale des trios pour piano, vol. 1

Trio Parnassus

Il est dommage que les organisateurs de concerts belges - au premier rang desquels la Société philharmonique - n'invitent pas plus souvent chez nous le Trio Parnassus, qui ne s'est produit qu'une fois dans le cadre des défunts concerts Offley: cette formation allemande est en effet une des meilleurs du genre, par la fluidité de son discours et la légèreté aérienne de son toucher, cordes et piano intimement confondus. Le premier volume de cette nouvelle intégrale Beethoven le confirme, qui réunit les deux trios de l'opus 1: les Parnassus font preuve d'un classicisme élégant et d'une justesse de ton qui conviennent parfaitement à ces oeuvres de jeunesse. On attend impatiemment la suite au disque. Et à la scène? (N.B.)

CD MDG 303 1051, 1 h. 4 min. 25 sec., Coda

Olivier Messiaen, Huit préludes, La fauvette des jardins

Roger Muraro

Ancien élève d'Yvonne Loriod, le pianiste français Roger Muraro a enregistré l'intégrale de l'oeuvre pour piano de Messiaen, et ce disque par lequel il a achevé cette vaste entreprise comprend une des premières oeuvres du grand compositeur - les huit préludes composés à vingt ans -, ainsi qu'un des sommets de sa littérature musico-ornithologique: `La Fauvette des jardins´ (1970). On notera évidemment la technique superbe du pianiste d'origine italienne, mais on louera surtout son sens de la poésie et du chant. Avec Pierre-Laurent Aimard, Muraro est sans nul doute un des meilleurs serviteurs de cette musique exceptionnelle. (N.B.)

CD Accord 461 646,1 h. 5 min. 37 sec., Universal

Robert Schumann, Concerto en la mineur

Anne Gastinel, Louis Langrée

En tête de ce CD rassemblant plusieurs des oeuvres pour violoncelle de Schumann, on trouvera le concerto en la mineur, enregistré dans le prolongement d'un mémorable concert donné en juillet dans le cadre de l'Eté musical d'Horrues. C'est en effet Louis Langrée et l'Orchestre Philharmonique de Liège qui accompagnent ici la jeune violoncelliste française dans une version superbement maîtrisée.Le disque est complété par trois oeuvres de musique de chambre: les cinq pièces dans un ton populaire, les Fantasiestücke opus 73 (originellement pour clarinette) et l'adagio et allegro opus 70 (le violoncelle remplace le cor): ici encore, le violoncelle de la Française s'exprime superbement, en communion parfaite avec le piano de Claire Désert. (N.B.)

CD Naïve V 4897, 59 min. 26 sec., AMG

© La Libre Belgique 2001