Musique / Festivals

Joseph Haydn : Divertimenti a tre per il baryton, viola et basso

Pierlot, Fernandez, Zipperling

Musique de chambre plus encore que divertimento, le présent disque se distingue aussi par son originalité: nouveau label, entièrement élaboré par les musiciens eux- mêmes, instrument rare - le baryton - et répertoire à l'avenant. Il s'agit en effet de 5 des 106 (!) trios pour baryton, alto - ou violon - et violoncelle composé par Haydn entre 1765 et 1775. C'était à l'intention de Nicolas Esterhazy, passionné par cet instrument à double jeu de cordes, les cordes en métal résonnant en sympathie avec les cordes frottées. Malgré des conditions d'enregistrement épiques (-7° est-il précisé sur la pochette, par ailleurs sibylline) les trois compères s'en donnent à coeur joie, livrant de ces oeuvres de circonstance, une version débordante d'imagination et de vitalité. (MDM)

1 CD, Flora 0102

Ottaviano dei Petrucci, Harmonice Musices Odhecaton

Fretwork

`Harmonice Musices Odhecaton´ (littéralement, `hécatombe de chansons polyphoniques´, `hécatombe´ étant ici à prendre pour `offrande´) fut le premier recueil de musique en parties séparées jamais publié: c'était en 1501, et l'initiateur en était Ottaviano dei Petrucci inventeur d'un procédé d'impression musicale. On y trouvait des pièces en vogue à la cour de Bourgogne pendant le demi-siècle écoulé, des chansons de Obrecht, Agricola, Josquin, Ockeghem et pas mal d'autres. Fretwork, sextuor britannique que l'on connaît surtout pour sa pratique du répertoire anglais pour consort de violes, en propose ici une version qui rend joliment la riche texture des oeuvres, même si l'uniformité du son global des violes peut parfois lasser légèrement. (N.B.)

1 CD Harmonia Mundi HMU 907291,1 h. 16 min 5 sec..

Frédéric Chopin, OEuvres diverses

Yundi Li

Comme Maurizio Pollini ou Martha Argerich avant lui, Yundi Li a été remarqué au Concours Chopin de Varsovie, étant même - en 2000 - le premier depuis quinze ans à y décrocher un premier prix. C'est pourtant Krystian Zimerman que ce jeune pianiste chinois de vingt ans à peine cite comme modèle.

Passons sur le côté irritant de l'emballage de ce premier CD - textes ronflants, photos de magazine de mode - pour retenir l'essentiel: un réel talent, une personnalité apparemment déjà bien mûre, une technique souveraine mais discrète. Le tout servant ici la troisième sonate, l'andante spianato et la grande polonaise opus 22, trois études, trois nocturnes et un impromptu. (N.B.)

1 CD DG 471 479, 1h. 7min, Universal

Antonio Vivaldi, Farnace

Jordi Savall

Depuis un certain disque fameux de Cecilia Bartoli, un large mouvement de redécouverte des oeuvres scéniques d'Antonio Vivaldi semble se dessiner. Voici la contribution appréciable de Jordi Savall, fruit sur le vif de représentations scéniques données en octobre dernier à Madrid avec le Concert des Nations et une belle brochette de solistes (Mingardo, Banditelli, Fernandez...). C'est le premier enregistrement complet de ce `Farnace´, représenté pour la première fois en 1727 à Venise et complété ici par des extraits de l'opéra homonyme de Francesco Corselli (né Italien de père français mais actif en Espagne), donné à Madrid douze ans plus tard. On découvrira ici une musique superbe, typiquement vivaldienne, interprétée avec une telle vérité dramatique qu'on oubliera aisément les petits problèmes (bruits, intonations parfois incertaines) inhérents au live. (N.B.)

3 CD AliaVox AV 9822, 2 h. 55 min 17 sec., AMG.

George Enescu, Sonates pour violoncelle et piano

Viviane Spanoghe, André De Groote

Il connut Brahms, fut élève du Belge Marsick et de Gabriel Fauré, joua de la musique avec Cortot ou Casals et fut un des professeurs de Menuhin:chez Georges Enescu, le violoniste virtuose a parfois éclipsé le compositeur, si ce n'est pour l'opéra `OEdipe´. Ses deux sonates pour violoncelle et piano ne sont pas, loin s'en faut, les oeuvres les plus connues de sa musique de chambre : on saura donc gré aux Belges Viviane Spanoghe et André De Groote de les avoir rassemblées ici, complétées par le nocturne et saltarello pour violoncelle et piano, un premier enregistrement mondial. Défendues avec sensibilité et compétence, ces pièces méritaient de retrouver leur place dans la mosaïque complexe du XXe siècle. (N.B.)

1 CD Talent DMO 2910 79, 1 h. 9min 57 sec., Harmonia Mundi.

© La Libre Belgique 2002