Musique / Festivals Certains artistes atteignent un tel degré de popularité, qu’il n’est tout simplement plus possible de les éviter. En 2017, les bookmakers ont probablement parié sur U2, Lady Gaga ou les Guns and Roses pour créer l’événement. Certains l’ont fait, mais tous ont été rapidement et très largement supplantés par un chanteur pop de 26 ans. Un Britannique armé en tout et pour tout d’une guitare et d’une voix, devenu en quelques années une superstar aux chiffres sidérants.

© AP

Ed Sheeran - puisqu’il s’agit de lui - c'est un peu le fils sympa du voisin, le jeune homme timide et sentimental qui pense aux filles sans oser leur déclarer sa flamme, et l’artiste "intimiste" dont le troisième album - "Divide" - a battu tous les records de la plateforme de streaming Spotify où il a été écouté plus de 3 milliards de fois en moins d’un an. Si l’on cumule leurs audiences, les comptines tantôt folk, tantôt pop du garnement à la chevelure rousse ont même enregistré plus de six milliards d’écoutes. Ce qui fait de l’ami Ed un véritable extraterrestre dans le monde de la musique, où il vend également des millions de disques en magasin.


Le bon profil, et une approche parfaite du streaming

Succès oblige, Edward Sheeran est omniprésent, aujourd’hui. Le chanteur remixe ses propres morceaux avec Beyoncé, rappe avec Eminem, fait une apparition dans la série "Game of Thrones" et rafle toutes les récompenses musicales possibles et imaginables. Il y a quelques mois, monsieur a même eu l’immense honneur d’être fait "Membre de l’ordre de l’Empire britannique" par le prince Charles, aux côtés de Paul McCartney. S’il est impossible d’expliquer totalement l’ampleur de ce succès, plusieurs éléments permettent de le remettre en contexte.

© AFP

Avec son image de petit gars simple et authentique, Ed Sheeran est en quelque sorte la bonne personne au bon endroit. Une sorte d’incarnation parfaite de son public - les Millenials ou "génération Y", soit les jeunes nés entre 1980 et 2000 - dont il a manifestement saisi le ressentiment et les idéaux. Plus prosaïquement, c’est également un stratège très bien entouré qui consulte chaque semaine les chiffres de ses ventes, les données de ses auditeurs, et maîtrise parfaitement le marché du numérique. Dernier exemple en date : la sortie de son single "Perfect" sous trois versions différentes dont un duo avec la chanteuse Beyoncé et un autre avec Andrea Bocelli. Ce qui lui permet de sortir trois fois le même titre sur Spotify, de le placer dans un maximum de playlists et démultiplier sa visibilité. Fait rare, il se produira seul sur la plaine de Werchter le 1er juillet. Mais les 60 000 billets pour aller l’admirer se sont écoulés en moins de quarante minutes.