En 2003, Bruxelles fêtera Brel en grand

Ph.T. Publié le - Mis à jour le

Musique / Festivals

C'est le propre des grands artistes que de faire parler d'eux après leur mort. Un quart de siècle après celle de Jacques Brel, on ne peut pas dire que le chanteur est oublié. Il nourrit encore la création en chanson française, étendant l'aura de son influence bien au-delà des frontières de la Belgique. Mais il revenait à sa ville natale, Bruxelles, de commémorer dignement le vingt-cinquième anniversaire de sa disparition, intervenue le 9 octobre 1978, à Bobigny, dans la banlieue de Paris.

Depuis deux ans

Ce sera chose faite, du 20 mars 2003 au 17 janvier 2004. Dès le 22 mars prochain, s'ouvre une exposition interactive, `Brel, le droit de rêver´ organisée par la Fondation Internationale Jacques Brel1, animée par une des trois filles du chanteur, acteur et réalisateur, France Brel. Cette `rencontre d'une heure trente derrière le rideau rouge avec l'artiste´ (France Brel), est le point d'orgue -un livre catalogue sortira au Charche-Midi- d'une série de manifestations lancées avec le ministre Didier Gosuin, chargé du tourisme à la Région bruxelloise.

`En réalité, nous travaillons sur ce projet depuis deux ans, expliquait le ministre lors d'une conférence de presse, mardi matin, et l'opération est lancée dans toute une série de villes du monde depuis plus d'un an. L'événement culturel pour les touristes de passage à Bruxelles en 2003, ce sera l'hommage que la ville rend à Jacques Brel.´ Et de préciser que la Région finance ce projet à hauteur d'un million et demi d'euros. `Il ne s'agit pas d'une récupération, insistait le ministre. La belgitude -oserais-je dire la bruxellité ?- de Jacques Brel est une composante tout à fait pertinente de son oeuvre.´

Convaincu que celle-ci ne concerne pas que les francophones -Elton John n'a-t-il pas repris de ses chansons?-, le ministre précisait encore que les manifestations seront destinées à toutes les couches de la population. Outre l'exposition de la Fondation, le Centre belge de la bande dessinée organise, du 20 mai au 27 septembre, un accrochage de planches d'auteurs, notamment de Hergé, dont l'oeuvre se rapproche par un ou l'autre trait de celle de Brel.

Il y aura également une exposition itinérante d'illustrateurs et d'auteurs de BD (Rosinski, Servais, Bob De Moor, etc.) qui, en 1988, avaient rendu hommage au chanteur.

A Paris, l'Olympia accueillera dans son couloir principal, des photographies de Brel sur scène, signées Jean-Pierre Leloir, le photographe qui a le plus suivi sa carrière. Une réplique de cette exposition sera montée à Bruxelles durant l'été 2003.

Spectacles

Grâce à l'Adac, on pourra aussi découvrir la chorégraphie que Béjart a conçue autour de Barbara, Bach et... Brel. Cela s'appelle `Lumière´ et France Brel ne cache pas que quand elle l'a découverte en juin 2001, en compagnie de sa mère, Miche, leur émotion fut grande...

Côté musique, un grand concert-hommage gratuit est prévu à la Grand-Place de Bruxelles le 27 septembre (et à Liège le lendemain), au cours duquel des artistes belges et français, accompagnés par un orchestre symphonique, investiront son répertoire. Ce concert sera diffusé à la radio sur les ondes de la Rtbf. A noter encore un rallye concert dans les cafés-théâtres de Bruxelles -il s'en est ouvert quelques-uns dans la capitale ces dernières années-, les 26, 27 et 28 septembre.

Animations

Diverses animations d'ampleurs variables sont prévues tout au long de cette année d'hommage. Un week-end `Brel ma découverte´, les 29 et 30 mars, itinéraire bruxellois du chanteur, sur les pas du livre `Brel à Bruxelles´ de notre confrère Eddy Przybylski, se clôturera par un bal populaire (place de Brouckère ou place Sainte-Catherine). On signalera encore un concours d'écriture, des projections d'enregistrements de concerts dans plusieurs communes, un `sons et lumières´ à la Grand-Place, un feu d'artifice musical à Mini Europe, un spectacle à la place des Martyrs, etc.

Avec le centenaire de la naissance de Simenon et le vingtième anniversaire de la mort de Hergé, ce quart de siècle de la disparition de Brel devrait faire de 2003 une année faste pour la belgitude...

© La Libre Belgique 2002

Ph.T.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM