Musique / Festivals

Ce week-end des 9, 10 et 11 août aura lieu la neuvième édition de l'Axion Nandrin Festival. Un festival qui poursuit son ascension irrésistible et les nombreux changements aperçus lors de ces dernières années sont à présent mis en place.

Ainsi, des nouvelles infrastructures accueillent une nouvelle programmation. À présent, il ne faut plus dire `Nandrin Rock Festival´ mais `Axion Nandrin Festival´, en référence au coup de pouce d'un sponsor bien connu. En laissant aussi tomber le rock des origines, le festival semble par ailleurs amorcer un nouveau tournant, encore plus éclectique, encore plus électronique.

Une organisation sans faille

Réparti sur trois jours et trois scènes, le festival reste fidèle à sa philosophie de départ : proposer tout un festival pour le prix d'un concert.

Concrètement, pour la somme de 40 euros, il est possible d'assister aux concerts de Simple Minds, Arno, An Pierlé, Starflam, Jack de Marseille, K's Choice, Jovanotti, Daniel Hélin, Perry Rose.

Les légendes côtoient donc les groupes confirmés ainsi que des futurs grands prometteurs. La programmation vise à faire découvrir, derrière les différentes têtes d'affiche, un large éventail de ce qui se fait aujourd'hui.

Elle se fait aussi un honneur de mettre en avant des artistes belges. Pour cette édition 2002, 34 des 40 groupes ou DJ's présents sont 100 pc belges !

Selon les organisateurs, le festival continue à évoluer régulièrement depuis 4-5 ans. Michel Lemmens, organisateur, souligne que `nous sommes parvenus à une parfaite gestion du site et de l'organisation´.

Assistance en hausse

La fréquentation du festival par une foule toujours plus dense est la preuve de cette ascension fulgurante. Ainsi, pour sa toute première édition, le festival avait accueilli, pour applaudir dEUS et Jah Wobble, quelque 1600 personnes. L'année suivante, Arno et Channel Zero attirèrent 2000 spectateurs et, aujourd'hui, les organisateurs attendent pas moins de 30000 personnes sur le site champêtre niché dans le Condroz, en bordure de la route du même nom qui relie Liège à Marche-en-Famenne.

Pour Michel Lemmens, ce succès n'est pas le fruit du hasard mais le résultat d'une patience et d'une opiniâtreté sans limites. L'objectif était de `placer Nandrin parmi les grands festivals d'été´.

Cette édition 2002, grandiose, riche en grands noms et en découvertes, semble n'avoir plus rien à envier aux autres festivals.

Gare au loup

Cette année, le festival joue les prolongations avec la venue de Garou le samedi 17 août prochain. Il s'agit d'une certaine manière de rentabiliser l'infrastructure et d'augmenter sa notoriété en accueillant, hors festival, des artistes de renom. Des contacts ont été pris avec Defourny Spectacles qui a suggéré aux organisateurs d'organiser un concert de Garou.

`Nous avons trouvé, ajoute Michel Lemmens, des synergies communes pour un intérêt commun : augmenter la notoriété du site pour nous, profiter d'une infrastructure pour lui. ´

L'engouement provoqué par ce concert de l'artiste canadien - plus de 15000 places ont déjà été vendues ! - laisse présager de belles suites pour les années à venir.

Renseignements et réservations : 0900/00991.

© La Libre Belgique 2002