Musique / Festivals

Si le souvenir de la dernière édition – aux bons soins de Nathy Peluso et du duo Juicy – tout en haut de l'Atomium est encore frais, voici déjà que les soirées FiftyFifty rempilent dès ce mercredi 25 avril. Associée à l'événement, La Libre Belgique vous offre les toutes dernières places (20 X 2 entrées) pour les showcases respectifs qu'y donneront les jeunes pousses de Sonnfjord et la Française Clara Luciani. Début des concerts à 19h30, en les murs du C12 (Galerie Horta) cette fois

Pour les remporter, rien de bien compliqué: direction Facebook et notre page Let it Sound où il suffit de "liker" et partager ce post (un classique). Tirage au sort et résultat ce lundi 23 avril, à 16h.

Un Français + un Belge = deux concerts

Comme d'accoutumée, aucune place n'a été mise en vente pour cet événement. Pour rappel, chaque mois, FiftyFifty propose à une centaine de personnes d'assister sur invitation à un concert qui associe systématiquement un artiste belge et son alter ego français. Après Tamino et Tim Dup, Ulysse et Eddy de Pretto, Zwangere Guy et Lomepal, Angèle et l'Impératrice, Swing et Haute, Juicy et Nathy Peluso, place à Sonnjord et Clara Luciani, pour le plaisir des écoutilles chanceuses...

Sonnjford

Si Sonnfjord est un groupe, c'est aussi et surtout le projet de Maria-Laetitia Mattern. Bien épaulée par son frangin Aurelio Mattern (Lucy Lucy !, Paon, Marlin Waves) et François de Moffarts, la jeune chanteuse et compositrice bruxelloise dessine des refrains pop évidents sur lesquels on ne peut que taper du pied. Et plus si affinités. Après l'efficace "Dust & Shapes" révélé il y a un an, le trio publiera l'EP “City Lights” – bardé des futurs singles "Lights" et "Fresh Heart" – le 27 avril prochain. C'est donc l'occasion d'en avoir la primeur ce mercredi, deux jours avant sa sortie, et le retour du groupe aux Nuits (30/04), aux Francos (20/07), au BSF (14/08) et au Bota (4/10).

Clara Luciani

Son nom signifie "petite lumière" en Corse. Un surnom qui va comme un gant à cette brunette au tempérament et au regard brûlants. Jadis parmi les voix de la Nouvelle Vague de Marc Collin, ou plus récemment de celles du groupe La Femme, Clara Luciani est née dans la banlieue de Marseille. Après avoir travaillé avec Biolay ou Nekfeu, et été la moitié du duo Hologram aux côtés de Maxime Sokolinski (frère de la chanteuse Soko), elle s'aventurait en solo et publiait un EP – “Monstre d’amour” – auréolé de succès. Dans la foulée, Clara Luciani remportait le dernier Festival inRocKs Lab. Aujourd'hui, elle dévoile son premier album “Sainte Victoire”. Découvrez-la ce mercredi, avant son retour aux Francofolies de Spa (19/07), au Brussels Summer Festival (15/08) et au Festival des Solidarités (26/08).