Musique / Festivals La 11e édition du Balkan Trafik déroule du 20 au 23 avril à Bozar. Et s’ouvre avec le maître Goran Bregovicč.

Avec une décennie de notes exotiques dispersées dans notre capitale, le Balkan Trafik est une institution culturelle du Vieux Continent. Cette année encore, aux bons soins du programmateur Nicolas Wieers, le festival a pour objectif de mettre en avant la richesse du patrimoine des communautés d’Europe du Sud-Est, à travers la musique, mais aussi la danse ou le cinéma. Deux cent cinquante artistes seront conviés en cette 11 e édition, qui se partageront l’affiche le temps d’un long week-end. Parmi eux, les New York Gypsy All-Stars, la légende turque BaBa ZuLa et l’illustre Goran Bregovic.

Star dans son pays, le compositeur y est né à Sarajevo d’un père membre de l’Armée populaire yougoslave. D’abord rock star nationale avec son groupe Bijelo Dugme - 13 albums en 15 ans écoulés à 6 millions d’exemplaires - puis musicien globe-trotteur reconnu internationalement avec sonOrchestre des mariages et enterrements, Goran Bregovic a désormais un avion de la compagnie Air Serbia qui porte son nom. S’il a également signé plusieurs bandes originales ("Le temps des Gitans", "Arizona Dream", "La Reine Margot", etc.), l’homme s’est récemment lancé dans un nouveau projet : "Three Letters From Sarajevo". Un concerto pour violons, dédié à "son" Jérusalem des Balkans, où cohabitent trois religions. Il le jouera avec le Philharmonic Orchestra de Bruxelles, ce jeudi soir à Bozar.

Vous affichez 67 ans, que vous ne faites pas vraiment...

Pourtant, j’ai l’impression d’être vieux depuis toujours. Quand on achète une voiture, ce n’est pas tellement le nombre d’années qui importe, mais plutôt le nombre de kilomètres au compteur. Et j’ai depuis longtemps beaucoup de kilomètres au compteur. Le rock et la musique m’ont fait voyager et gardé en mouvement. Cela doit venir de là.

Vous avez derrière vous une longue carrière, une kyrielle de projets très différents et ambitieux. Y a-t-il des choses que vous n’auriez pas encore osé faire ?

...