Musique / Festivals Si le rap est devenu la musique populaire de notre époque, il continue de diviser. Violent, misogyne, vulgaire, nihiliste… Les reproches sont légion. Décryptage pour plus de compréhension entre générations. Le hip hop a changé, c’est plus comme avant…" Un discours que l’on entend bien souvent. Et c’est vrai qu’en quatre décennies d’existence, son pendant musical a beaucoup évolué. Les mots du rap 2.0, souvent, choquent ou interpellent. C’est ce qu’on lui reproche le plus souvent : la violence, la vulgarité et la misogynie de refrains frontaux et de textes très - trop ? - crus. Et la récente affaire de l’hymne des Diables en est un nouvel exemple (confiée au rappeur bruxellois Damso par l’Union belge de Football, qui se ravisera ensuite en raison de ses textes sulfureux).