Musique / Festivals Le groupe trip-hop continue de faire planer le doute sur la possible présence du street-artist dans ses rangs.

Les rumeurs vont bon train au sujet de l'identité de Banksy. Mais s'il y en a une plus persistante que d'autres, c'est celle qui prétend que le street artist serait 3D, le leader du groupe Massive Attack. 

Deuis 2016, le public s'interroge. Ce qui lui a mis la puce à l'oreille? L'article d'un journaliste britannique regroupant les étranges coïncidences qui corroborent l'idée que Banksy appartiendrait bel et bien au groupe de Bristol. Le papier mettait notamment en évidence les points communs entre les déplacements du groupe de rock et l'apparition des oeuvres de l'artiste anonyme.

Le leader de Massive Attack a démenti l'information. Mais aujourd'hui le groupe a choisi d'entrer dans le jeu des médias. Dans un communiqué publié sur sa page facebook, le groupe explique avoir "encodé son album de 1998 dans de l'ADN. Celui-ci est désormais disponible sous forme de bombes de peinture. (...) Chaque bombe contiendra approximativement un million de copies de l'album."

Mais ce qui a le plus retenu l'attention des fans du groupe, c'est la mention faite dans le communiqué aux "artistes de rue qui cherchent l'anonymat". Massive Attack a ainsi écrit au sujet des bombonnes de peinture : "3D (le leader du groupe, NDLA), aussi connu comme graffeur a dit: 'c'est un moyen intéressant de vandaliser vos archives, même si les artistes de rue souhaitant rester anonymes ne risquent pas de l'adopter".

Alors simple coup de comm' ou volonté de sortir de l'ombre?