Musique / Festivals

C'était en 1985. Profitant de l'Année européenne de la musique, la Belgique emboîtait le pas à la France et mettait au point sa première Fête de la musique. L'événement, devenu incontournable, fêtera donc le 18 juin prochain sa 20e édition. L'occasion pour son grand patron, Georges Dumortier, secrétaire général du Conseil de la musique, d'y aller hier devant la presse d'un pompeux «Génération Fête de la Musique» . Et de présenter dans la foulée le programme des festivités qui se dérouleront à Bruxelles et en Wallonie.

Par rapport aux éditions précédentes, des aménagements ont eu lieu. A Bruxelles, par exemple, la place des Palais remplace la Grand-Place qui accueillait la scène principale et qui pouvait de plus en plus difficilement contenir la foule. «A moins d'abattre la Maison du Duc de Brabant, rigole le bourgmestre, il valait mieux déménager.» Le 18 juin, s'y déroulera donc une «Electronic Party» qui verra se succéder une série de DJ's belges, de 14 à 1h. Le lendemain, au même endroit, on mélangera les genres: Doc Gyneco, Olivia Ruiz, Girls in Hawaii, Hardcore Trobadors, l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, et Emir Kusturica et le No Smoking Orchestra. Autre déménagement: celui des Pianofolies, qui émigrent du Pathé Palace au Flagey. Les enfants et la famille seront, eux, à l'honneur à Saint-Gilles le 20 juin, entre la Maison du Peuple et le centre culturel Jacques Franck.

En Wallonie aussi, on multipliera les concerts: de Sharko (le 18 à Liège) à Adrian Bouldt (le 20 à Dison), en passant par Starving (le 19 à La Louvière), Jeronimo (le 19 à Spa),...

A noter, RTL-TVi et Bel RTL étaient également là pour rappeler qu'ils ont repris le flambeau à la RTBF. Et d'annoncer plusieurs interventions dans leurs différentes grilles. Dont la retransmission du concert de la place des Palais, en radio. Mais pas en télévision...





LIENS PUBLICITAIRES

"Ascenseurs - Nouvelles exigences de sécurité de l'A.R. du 09/03/2003"

Pour faire un peu de sport certaines personnes empruntent l’escalier plutôt que l’ascenseur. C’est bien ! Il n’empêche, nous passons chaque année, plusieurs heures dans les ascenseurs et trouvons normal que les 75.000 appareils du parc belge nous conduisent, en toute sécurité, aux étages voulus.


lalibre.be ne peut être tenue responsable du contenu de ces liens.

© La Libre Belgique 2004