Musique / Festivals "C’est bon vous pouvez aimer Charlie plus que moi” lançait Ben Harper au public de La Madeleine samedi soir. “Je ne peux rien faire face à l’implacable réalité.” À 48 ans, le chanteur guitariste californien est une star internationale adulée par un public de fidèles, qui suit son folk rock fiévreux depuis près de 25 ans. Mais à Bruxelles, ce week-end, il s’est pratiquement fait voler la vedette par un vieux monsieur de 74 ans. Un bon petit gars du Mississippi à la moustache impeccable nommé Charlie Musselwhite, harmoniciste génial en tournée permanente sur les routes américaines, où il a croisé BB King, les Blues Brothers et Muddy Waters.

Plutôt éloignés, les deux hommes se sont rencontrés en 1998 lors d’une collaboration avec une autre légende du genre : John Lee Hooker, qui les a convaincus d’unir leurs forces pour sortir un premier album de blues pur jus (”Get Up” 2013) auquel ils donnent aujourd’hui un petit frère, “No Mercy In This Land” (sorti le 30 mars, lire ci-contre). Une merveille d’authenticité, déclinée dans une tournée qui est bien partie pour se dérouler à guichets fermés. Rencontre avec ce duo improbable.