Le C12, nouveau repaire des mélomanes bruxellois

V. Dau Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Musique / Festivals

Alors que le Recyclart s’apprête à fermer ses portes et à quitter définitivement ses locaux situés gare de la Chapelle, un petit nouveau a décidé de faire son entrée et de tenter crânement sa chance dans le monde merveilleux de la nuit bruxelloise  : le C12. Salle sombre, moderne et intimiste, logée au fond de la très chic galerie Horta où les fêtards s’étaient déjà réunis il y a quelques semaines pour fêter plus que dignement le passage à la nouvelle année.

© Deep in House

La bonne nouvelle, ce qu’on retrouve derrière ce nouvel espace culturel le collectif “Deep In House”, faiseur de soirées électroniques de qualité depuis près de cinq ans et désireux de proposer à ses habitués un rendez-vous régulier. L’autre bonne nouvelle, c’est que ces passionnés de musique ne se contenteront pas de programmer des artistes électroniques expérimentaux pour public avisé. Très peu d’informations ont filtré jusqu’ici, mais il s’agirait d’y proposer également tout au long de l’année expos, concerts, soirées et d’aller jusqu’à accueillir des marchés locaux divers et variés.


Ce mercredi soir, la soirée Fifty Fifty y prendra ses quartiers pour la seconde fois d’affilée afin d’y faire jouer Angèle et L’Impératrice (Libre Culture du 24/02). Mais le véritable baptême du feu aura lieu jeudi avec une toute première sortie labellisée Deep in House, qui a invité pour l’occasion l’artiste vénézuélien Bear Bones, Lay low. Bidouilleur génial, quoiqu’un rien embrumé, principalement conseillé aux amateurs d’électronica psychédélique. On y retrouvera ensuite les DJ’s techno Binh (Allemagne, le vendredi 2 février) et Samo (Suède, le vendredi 16 février) avant le retour du hip-hop avec la miss Blu Samu accompagnée pour l’occasion du 77 et ses larrons. Affaire à suivre…

V. Dau

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM