Musique / Festivals

Blanche a hissé la Belgique à une magnifique 4e place tandis que le Portugal a dominé le concours de bout en bout...


Le représentant du Portugal, Salvador Sobral, a remporté dans la nuit de samedi à dimanche le 62e concours Eurovision de la chanson. Le jeune homme faisait partie des grands favoris de l'évènement, qui avait lieu à l'International Exhibition Centre de Kiev, en Ukraine. La Belgique, avec la jeune Blanche, s'est classée quatrième, en grande partie grâce aux voix des téléspectateurs qui ont massivement voté pour sa chanson City Lights. La Bruxelloise de 17 ans place notre pays derrière la Bulgarie, 2e, et la Moldavie, 3e. Elle fait ainsi aussi bien que Loïc Nottet, qui avait fini 4e à Vienne en 2015 avec Rhythm Inside. La Belgique figure dans le top 10 du concours pour la troisième année d'affilée, du jamais-vu depuis les années 70.

"Félicitations @blanchemusicbe pour ce beau résultat", a tweeté le Palais royal peu après l'annonce des derniers votes. Candidate de la saison 5 du programme musical de la RTBF "The Voice", Blanche était classée 9e après l'annonce des votes des jurys nationaux, qui ont plébiscité le candidat portugais. C'est grâce à l'appréciation du public qu'elle a concrétisé son rôle d'outsider: la jeune chanteuse a été classée quatrième dans les votes des téléspectateurs, qui l'ont portée à une 4e place générale.

Salvador Sobral, chanteur lisboète âgé de 27 ans, a survolé aussi bien les votes des jurys nationaux que ceux des téléspectateurs, avec sa chanson Amar Pelos Dois, une chanson d'amour écrite par sa sœur Luisa. Au moment de recevoir, sur scène, le trophée de l'Eurovision, représentant un micro, il a souligné l'importance de proposer une musique basée sur l'émotion.

"Nous vivons dans un monde de musique jetable, de musique de fast-food, sans contenu", a regretté le vainqueur. "Je pense que cela pourrait être une victoire pour les gens qui font de la musique qui signifie quelque chose. La musique, ce n'est pas des feux d'artifice, la musique c'est de l'émotion. Alors essayons de changer cela!"

Traditionnellement, le vainqueur remonte ensuite sur scène pour clore l'évènement sur une nouvelle interprétation de la chanson gagnante. Salvador Sobral s'est alors présenté derrière le micro avec sa sœur, elle aussi compositrice et interprète.

C'est la première fois que le Portugal remporte le concours. Jusqu'ici, sa meilleure prestation avait été une sixième place en 1996.

26 pays participaient à la finale, et 42 pays pouvaient exprimer leurs votes, pour moitié issus d'un jury national et pour l'autre des téléspectateurs.

Salvador Sobral succède à l'Ukrainienne Jamala, arrivée première en 2016 à l'issue d'un duel très politique avec la Russie, sa ballade évoquant les persécutions subies à l'époque soviétique par les Tatars de Crimée, péninsule ukrainienne annexée par la Russie en 2014. Les tensions entre Moscou et Kiev s'étaient de nouveau invitées cette année dans la compétition. La candidate russe Ioulia Samoïlova, qui se déplace en fauteuil roulant, avait été interdite d'entrée par les autorités ukrainiennes pour avoir chanté en Crimée. Cette décision a conduit au refus de la Russie de diffuser l'événement, et à l'exclusion du pays.

Le candidat de la Bulgarie Kristian Kostov, 17 ans et qui est arrivé deuxième, s'était lui aussi produit en Crimée depuis l'annexion mais il avait été autorisé à concourir car il n'avait alors que 14 ans.



Quand le Portugal met du temps à comprendre qu'il a gagné...

Pour l'anecdote, les candidats Portugais ont mis du temps à se rendre compte qu'ils avaient gagné, malgré qu'il était évident qu'en étant cité en dernier, ils engrangeraient plus de points que tous les autres sur ce deuxième tour de votes.

Le classement complet :



La prestation du Portugal, grand vainqueur:


Pour revoir le concours en vidéo, rendez-vous ci-dessous !